RéaQtor : vers la compréhension du comportement politique 2.0

Par Camille Leblanc

À la veille des élections canadiennes, la compréhension des comportements politiques changeant ainsi que la compréhension des motivateurs de l’engagement politique est un défi auquel font face les partis ainsi que les analystes politiques. De plus, la polarisation des positions politiques n’incite en rien le dialogue des électeurs aux sujets d’actualité dans le climat politique actuel, où les intérêts des citoyens sont changeants et de plus en plus précis. Ces phénomènes rassemblés ont amené l’apparition du comportement politique dit 2.0.

RéaQtor : comprendre la réaction du public en temps réel

Dans le but d’approfondir la compréhension des nouveaux mouvements politiques ainsi que les positions des citoyens face à ces derniers, des étudiants en informatique de l’Université de Sherbrooke, sous la direction du professeur Jean-Herman Guay, ont développé une plateforme permettant la captation de l’appréciation des citoyens lors de discours politiques. En effet, la plateforme RéaQtor, permet aux utilisateurs d’activer un bouton « J’aime » et « Je n’aime pas » à n’importe quel moment de l’événement en réaction à ce qui est dit en temps réel. L’outil de captation de l’appréciation des discours permet de conserver l’anonymat des répondants en plus d’obtenir une rétroaction immédiate ainsi que la capacité d’exporter les résultats à fins d’analyse et d’interprétation. La plateforme, rapide, ne demande aucun téléchargement et permet le soutien de plusieurs autres plateformes. L’utilisateur sera simplement amené à se connecter avec un code avant de pouvoir partager sa rétroaction anonymement.

L’utilisation de la plateforme RéaQtor

La plateforme RéaQtor a été utilisée lors des élections québécoises de 2018 et, depuis, le nombre de participants lors d’événements ne fait qu’augmenter. Le jeudi 10 octobre, les citoyens étaient invités à utiliser la plateforme pour donner leur opinion sur le discours francophone des élections fédérales 2019. Ils étaient invités à se connecter à partir d’un code de la page Facebook du projet Comportement 2.0. Ce dernier, dirigé par la professeure de politique appliquée, Catherine Côté, cherche à comprendre les comportements politiques actuels changeants. Professeure Côté explique l’objectif du RéaQtor dans le cadre de son projet de recherche : « Une fois les données collectées et analysées, nous pourrons facilement dégager les extraits de discours qui ont interpellé les citoyens et sortir quelques tendances. Or, notre objectif n’est pas d’influencer la campagne électorale ou de modifier la façon dont les gens vont voter, mais plutôt de documenter les nouvelles habitudes politiques. D’ailleurs, nous allons également bonifier notre recherche en organisant des groupes de discussion avec les participants qui souhaiteront partager leurs préoccupations ».

Une plateforme unique au Québec

Maxime Blais, qui fait partie de l’équipe des développeurs du projet RéaQtor, explique que ce type de plateforme Web a déjà été utilisée ailleurs dans le monde, mais qu’aucune plateforme de ce type au Québec ou au Canada n’a été répertoriée. Maxime se dit très fier d’avoir pu contribuer à ce projet de recherche de l’École de politique appliquée. L’objectif des concepteurs serait d’adapter la plateforme pour être en mesure de l’utiliser dans divers autres contextes, ce qui distinguerait encore plus RéaQtor de ce qui se fait sur le marché actuellement, plaçant l’Université comme un leader en innovation.


Crédit Photo @ Université de Sherbrooke

Partager cette publication

Laisser une réponse