Source: Simon RD

Le Collectif s’est entretenu avec Christine Hudon, vice-rectrice aux études de l’Université de Sherbrooke, pour en découvrir davantage sur la nouvelle réalité automnale2020 : un campus universitaire sherbrookois éclaté. 

par Maria Métivier 

 

L’objectif était simple et précis : permettre au plus grand nombre d’étudiants et d’étudiantes d’avoir un maximum d’activités et d’expériences sur le campus. Mais comment y arriver tout en respectant les règles sociosanitaires gouvernementales? Une réponse encore une fois simple, mais qui demande une grande logistique et une organisation hors pair : une formule hybride qui combine les cours en présentiel et les salles de classe virtuelles. 

 

Plus d’une formule d’enseignement 

MmeHudon rappelle tout de même que les classes sur le campus «se dérouleront en respectant les directives de santé publique et les consignes sociosanitaires gouvernementales. […] Pour répondre aux consignes gouvernementales, on était en quête d’espace, c’est pourquoi on est sorti du campus.» Pour ce faire, l’Université a ajouté cinq nouveaux espaces d’enseignement, répartis à travers la ville de Sherbrooke, en plus des nouvelles salles de classe non conventionnelles sur le campus principal. Des églises, un couvent, une salle de spectacles et même des salles de classe extérieures ont, entre autres, été mis en place pour créer un environnement d’apprentissage unique et stimulant. Notons que lUdeS offrira au moins 60% des activités en présentiel à l’automne2020. 

 

Les salles de classe en plein air seront réservées par le personnel enseignant, et ce, de façon régulière ou ponctuelle. La vice-rectrice mentionne qu’à partir du mois d’octobre, les classes extérieures prendront fin. De plus, en cas d’intempéries, les cours se donnant à l’extérieur pourront être annulés.  

 

En ce qui concerne les cours en ligne, l’Université conserve la même formule qu’à l’hiver et à l’été2020, soit des cours donnés à partir de différentes plateformes, plus particulièrement Microsoft Teams et Adobe Connect, toutes les deux offertes gratuitement aux étudiantes et étudiants. 

 

Une très bonne nouvelle 

Au sein de la communauté étudiante et du corps professoral de l’UdeS, la nouvelle du campus éclaté semble généralement bien reçue. Une majorité d’étudiantes et d’étudiants sont ravis de savoir qu’ils pourront avoir des cours en présentiel, même si ceux-ci sont offerts dans des plages horaires réduites. Pour plusieurs, avoir un accès direct à un membre du personnel enseignant favorise l’apprentissage et améliore l’expérience universitaire. 

 

Pour William Babin-Demers, étudiant de 3eannée au baccalauréat en génie robotique, cet accès direct est particulièrement important dans son programme puisque les groupes sont plus petits et les cours sont axés sur la formation pratique. Ce dernier croit qu’un enseignement en salle de classe peut avoir une grande influence sur la qualité de l’enseignement. 

 

L’UdeS a aussi mis en place plusieurs ressources d’aide aux étudiants pour favoriser leur déplacement et le maintien des règles sociosanitaires. 

 

En plus de permettre aux étudiantes et étudiants de vivre une expérience universitaire presque normale, le campus éclaté sera aussi une superbe façon de découvrir davantage le campus principal et la ville de Sherbrooke.  

 

Pour en découvrir davantage sur le nouveau campus automnalil suffit de visiter le USherbrooke.ca/mon-campus-éclaté.  

Archives

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *