Repousser ses limites

Par Mathieu Fontaine

Bien que les Jeux paralympiques soient diffusés à l’échelle mondiale, nous avons souvent tendance à négliger le travail des athlètes qui y participent. Pour performer, ceux-ci prennent la décision de s’entraîner quotidiennement dans le but d’atteindre les plus hauts niveaux. Toutefois, il peut s’avérer difficile de trouver des sites d’entraînement adaptés aux para-athlètes. 

Une renommée établie

Grâce au Club d’athlétisme de Sherbrooke qui offre le programme « para-athlétisme », Basile Soulama peut s’entraîner toutes les semaines et rester à un niveau compétitif. En tout, ce sont cinq athlètes qui font partie de ce programme, dont Diane Roy, quintuple paralympienne et détentrice de nombreux records mondiaux et canadiens. Celle-ci n’est toutefois pas la seule grande para-athlète à être passée par ce club. André Viger, membre du Temple de la renommée paralympique, est un autre qui a fait la pluie et le beau temps sur le site d’entraînement sherbrookois.

Des buts précis

S’entraînant au Club depuis 2008, Basile Soulama a été membre de l’équipe nationale en 2015. Il a ainsi pu participer aux Jeux parapanaméricains disputés du côté de Toronto. Il s’agit d’ailleurs de l’une de ses plus grandes fiertés. Il a également réalisé l’un de ses meilleurs temps en carrière en 2014, lors du championnat en Suisse. Cependant, celui qui pratique toutes les distances entre le 100 mètres et le 1500 mètres devra réaliser ses standards de qualification pour réintégrer l’équipe en 2016, un objectif qu’il garde bien en tête. Pour ce faire, il continuera de s’entraîner sur une base régulière et participera, en compagnie de ses coéquipiers, à diverses compétitions partout au Canada et au niveau international.

Bref, le Club d’athlétisme de Sherbrooke est un exemple parmi tant d’autres qui offre un entraînement personnalisé pour les athlètes atteints d’un handicap. Ainsi, on leur donne une chance d’exceller et de s’exprimer à travers leur sport favori.


Crédit photo © Basile Soulama

Partager cette publication