Résultat des travaux de construction sur le campus : vers une université toujours plus verte

Par Fanny Gendron

Dans une optique de développement durable, des travaux ont été réalisés tout au long de l’été sur le campus principal de l’Université de Sherbrooke afin de diminuer la circulation automobile et de rendre l’environnement sain et agréable pour ceux et celles qui le côtoient. Les travaux effectués répondent à une stratégie visant l'aménagement des espaces verts, la gestion de l’énergie et des gaz à effet de serre mais aussi la mobilité durable.

Réaménager les espaces verts

Lors de la planification des travaux effectués au courant de l’été, l’Université souhaitait un campus où la mobilité durable prime. En offrant le transport en commun gratuitement à ses étudiants et étudiantes, l’Université possède déjà une façon de se démarquer. Plus concrètement, sur le campus, le transport actif est encore privilégié. Afin de diminuer la circulation automobile au centre du campus, la voie cyclable a été allongée de 600 m. Deux nouvelles stations de vélo ont été ajoutées entre les facultés de génie et de sciences, mais aussi près des résidences E. De plus, dans le secteur du chemin de Sainte-Catherine, le passage pour piétons passant sous le viaduc vient d’être terminé.

Des projets rassembleurs

Ensuite, un autre changement visé par la stratégie d’aménagement des espaces verts est celui des lettres géantes de l’UdeS, récupérées d’anciennes signalisations, qui devraient être ajoutées devant l’Agora. Selon Bernard Fournier, le directeur général adjoint au Service des immeubles, le devant de l’Agora est un lieu déjà très prisé et les travaux servent à le rendre plus durable et plus propice à la tenue d’événements.

Un autre lieu apprécié sur le campus est le parc du cinquantième. Sa popularité est telle que, à cause du piétinement constant, des travaux ont dû être fait pour augmenter la durabilité de cet endroit. La cour intérieure, quant à elle, était anciennement constituée de gravier. Un pavé uni a été installé afin de faciliter les rassemblements.

Des arbres en santé pour un campus en santé

La stratégie d’aménagement des espaces verts cible aussi la prise en charge des arbres sur le campus. Certains pins et épinettes devront être coupés, entre les bâtiments E4 et E5, car leurs racines menacent les fondations des bâtiments et leurs branches, les toitures voisines. Afin de pallier à cette coupe, l’espace entourant le jardin collectif sera aménagé. De plus, une partie du bois qui sera coupé servira aux besoins de signalisations et d’infrastructures du campus. En l’espace d’une année, plus de 300 arbres ont été plantés sur le campus grâce à la stratégie mise en place. Finalement, les frênes recevront un deuxième traitement au cours de l'année afin de les protéger contre l'agrile du frêne.

Développement durable, une nécessité

La stratégie d’aménagement des espaces verts a été adoptée il y a environ un an, suite à la collaboration d'intervenantes et intervenants en développement durable. Plusieurs domaines ont d’ailleurs été repensé, telle que la gestion de l’énergie et des gaz à effet de serre. Au printemps dernier, l’UdeS inaugurait le plus grand centre de recherche en développement durable constitué d’un parc solaire. En plus du parc solaire, parmi les travaux réalisés cet été, un panneau solaire a été installé près de l'école de gestion. Les 30 kW d’électricité produits par celui-ci sont distribués sur le réseau de l’Université.

Avec les changements climatiques qui se font déjà sentir, les institutions se voient pressées d’agir afin de faire leur part pour limiter les effets de ceux-ci. L’Université de Sherbrooke est proactive dans cette lutte et utilise l’approche du développement durable, ce qui lui a mérité le titre d’Université verte.

Partager cette publication

Laisser une réponse