Le repêchage 2020 de la NFL a été une expérience unique et historique pour deux raisons. D’abord, le déroulement du repêchage et de la sélection annuelle des joueurs les plus prestigieux du football collégial était, pour la première fois l’histoire, entièrement virtuel. Diffusé sur les chaines de NFL Network, ESPN et ABC, le repêchage a atteint un total de plus de 55 millions de téléspectateurs lors des trois jours de l’évènement, ce qui fait du repêchage 2020 le plus regardé de tous les temps. 

 

Par Jean-François Eddie

 

Plus de 100 millions de dollars en dons pour la COVID-19

Outre le déroulement et l’audience, la campagne de collecte de fonds en ligne « Draft-A-Thon » organisée lors du repêchage a permis d’amasser plus de 100 millions de dollars. Ces dons permettront de venir en aide et de rendre hommage aux travailleurs de la santé et aux premiers intervenants qui luttent avec acharnement contre la COVID-19. Les contributions recueillies seront remises à six associations nationales à but non lucratif qui luttent pour contrer la pandémie. 

 

« Je ne pourrais être plus fier des efforts et de la collaboration de nos clubs, du personnel de la ligue et de nos partenaires pour avoir mené ce repêchage sans faute et partager une expérience inoubliable avec des millions de supporters en ces temps incertains », a déclaré Roger Goodell, dans un communiqué de presse. Alors que le repêchage fut un succès indéniable, ce ne sont pas toutes les équipes qui sortent de l’évènement la tête haute. En fonction des 255 espoirs qui ont entendu leur nom la semaine dernière, quelles ont été les meilleures et les pires sélections ?

 

Les meilleures sélections 

 

Choix No 5 : Tua Tagovailoa aux Dolphins

En 2019, les Dolphins de Miami étaient dans la course pour obtenir le 1er choix du repêchage 2020 alors qu’ils affichaient une fiche de 0 victoire — 7 défaites. Toutefois, après avoir remporté cinq de leurs neuf derniers matchs, les Dolphins de Miami ont plutôt mis la main sur le cinquième choix du repêchage. Au début du processus de repêchage, plusieurs experts s’attendaient à ce que l’équipe ait à faire une multitude de transactions si elle espérait mettre la main sur Tua. Après avoir décidé de rester en 5e position, le pari des Dolphins a fonctionné et le jeune prodige de l’Alabama s’est retrouvé à leur portée. 

 

Au-delà de son historique de blessures, Tagovailoa a la chance d’être le meilleur quart-arrière de tout le repêchage. Capable d’utiliser son bras comme ses jambes pour battre la défense, il fait preuve d’une bonne anticipation sur les tracés courts et intermédiaires, et ce, avec beaucoup de précision. Reste à voir si Tua sera le partant de l’équipe en 2020 ou s’il débutera sa carrière derrière le vétéran Ryan Fitzpatrick. 

 

Choix No 10 : Jedrick Wills Jr. aux Browns

À l’approche du repêchage, il n’y avait aucun doute que les Browns de Cleveland avaient l’intention de choisir un joueur de ligne offensive. Au lieu de s’engager dans des transactions dans le but d’obtenir un meilleur choix, les Browns, tout comme les Dolphins, ont choisi de rouler les dés et de rester à leur position initiale. D’après plusieurs experts, ce pari fut une réussite avec la sélection du prodige d’Alabama Jedrick Wills Jr. 

 

Bien que Wills ne soit pas le joueur de ligne offensive le plus athlétique du repêchage, il est un espoir qui a la capacité d’être partant et d’avoir beaucoup de succès dès sa première année. Avec une taille de 6’4 et un poids de 312 livres, Wills est l’un des plaqueurs les plus impressionnants du repêchage. Ses coups de poing rapides et opportuns, son agilité ainsi que son intelligence font de lui le joueur de ligne offensive le plus complet de la classe 2020. Cette sélection des Browns leur permet de gagner dès maintenant.

 

Choix No 17 : Ceedee Lamb aux Cowboys

L’une des plus grosses surprises du repêchage 2020 fut de voir que le receveur de l’Oklahoma était toujours disponible après la 15e sélection. Considéré comme le meilleur receveur du repêchage d’après plusieurs experts, il était impensable que Lamb ne soit pas sélectionné par les Jets, les Raiders, les 49ers ou les Broncos, qui avaient tous désespérément besoin de receveur. Contre toute attente, les Cowboys étaient plus qu’heureux d’ajouter ce receveur spectaculaire à leur formation. 

 

Il est rare de dire qu’une équipe a fait l’une des meilleures sélections du repêchage alors que le joueur retenu ne figure pas dans les besoins de l’équipe. En effet, les Cowboys n’avaient pas besoin d’un receveur… ils disposent déjà d’Amari Cooper, de Randall Cobb, de Michael Gallup, de Tavon Austin, entre autres. L’ajout de Lamb à cette formation est véritablement un choix de luxe pour l’équipe. Les Cowboys ont donc l’opportunité d’avoir l’une des meilleures attaques de la ligue en 2020. 

 

La pire sélection   

 

Choix No 26 : Jordan Love aux Packers

L’attitude des Packers à l’approche du repêchage de 2020 était relativement simple : comment donner les meilleurs outils possible à Aaron Rodgers. Avec le 26e choix, Green Bay avait plusieurs options intéressantes sur la table : le receveur agile de Clemson Tee Higgins, le porteur de ballon expérimenté de LSU Clyde Edwards-Elaire, le receveur agressif du Colorado Laviska Shenault Jr., entre autres. Contre toute attente, les Packers ont toutefois opté pour le quart-arrière Jordan Love de l’État d’Utah ; drôle de façon d’outiller Rodgers. 

 

Bien qu’Aaron Rodgers soit en fin de carrière à 36 ans, il reste l’un des meilleurs quarts-arrière de la ligue. Plusieurs experts étaient d’avis que le directeur général de l’équipe allait adopter une attitude qui consistait à « gagner maintenant » plutôt que de reconstruire l’équipe. Tout cela étant dit, Jordan Love reste l’un des meilleurs quarts-arrière du repêchage et il pourra passer quelques saisons dans l’ombre du double MVP avant de prendre la relève de l’équipe. 

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *