Par Priscillia Kizizié Deltombe

Ça y est, nous avons atteint la vingtaine, nous sommes grands et nous allons à l’université. Certains pensent à la maîtrise, au doctorat, à leur stage ou encore à leur futur emploi. Puis viennent parfois les regrets et les doutes.

Et si j’avais fait le mauvais choix? Si seulement j’avais pu terminer cela. À quoi va ressembler ma vie? Si j’avais su! Tant de questionnements, si peu de réponses.

Récemment, le site futurme.org nous permet de faire un «coucou» à la personne que vous serez dans trente ans ou de faire une déclaration à un proche d’aujourd’hui… dans 50 ans. Imaginez seulement que vous puissiez vous faire parvenir un message que vous allez recevoir dans une semaine, un mois, un an, dix ans, vingt ans ou cinquante ans. Qu’est-ce que ce serait ?  Pour moi, ce serait sans doute: «Hey salut, j’espère que tu as encore ton chat et qu’il n’est pas devenu obèse, que tu es toujours végétarienne et que tu as terminé tes études». J’y ajouterais plusieurs autres choses aussi, je ne vais pas m’étaler.

Quel l’objectif du site ?

«Vous permettre de vous envoyer quelques mots écrits selon votre inspiration du moment, ou destinés à vous mettre un coup de pieds aux fesses», nous disent les créateurs du site. Certaines lettres peuvent également être publiées sur le site, mais de façon anonyme. Sans doute une bonne façon de graver nos engagements pour toujours.

Vous pouvez aussi écrire à un proche en version futur, comme à vos enfants, à vos parents, à votre cousine, à vos amis, à votre homme (même s’il n’existe pas encore). Vous pouvez aussi à tout moment changer les informations si la personne change d’adresse. Aussi, si vous ne vous entendez plus avec la personne de votre choix, vous pouvez toujours le modifier ou le supprimer. Une belle façon d’envisager l’avenir et d’affronter le futur!


© Cathie Lacasse Pelletier

Partager cette publication