Rien n’est idiot si ça fonctionne

Par Sébastien Binet

.

Lorsqu’arrive l’automne, les feuilles qui tombent et le temps qui se rafraîchit sont plutôt démotivants. Le hockey devient alors un des rares baumes qu’on peut poser sur notre cœur afin d’apprécier ce que la saison d’hiver nous apporte. Le début de saison incroyable du Canadiens, un Carey Price étincelant avant sa blessure et un gardien de but substitut qui se donne des airs de numéro 1, tout va pour le mieux chez nos glorieux et les victoires s’enchaînent. Ce n’est toutefois pas le cas de toutes les équipes et certains entraîneurs ont développé des stratégies qui sont considérées par plusieurs comme de la tricherie.

.

C’est pas de la triche, mais…

Certains entraîneurs, qui n’ont pas le début de saison espéré, ont décidé d’ajouter une nouvelle corde à leur arc avec les fausses reprises vidéo et cela semble en frustrer plus d’un. La stratégie qui vise à donner du repos à ses joueurs en faisant réviser une séquence banale n’est pas appréciée partout et on la qualifie même de stratégie qui n’est pas «fair-play». Je peux comprendre que les entraîneurs s’adaptent, mais je suis aussi d’accord que contourner le règlement pour le mettre à sa main n’est pas ce qu’il y a de plus beau pour un sport. Cela modifie complètement la stratégie des entraîneurs puisque mener en fin de match peut vouloir dire que l’autre équipe dispose d’un deuxième temps d’arrêt en fin de partie pour tenter de revenir de l’arrière ou peut-être même égaliser la partie. Clairement un élément nouveau à gérer.

.

Une ligue qui devrait prendre exemple sur le football

Le football a depuis longtemps intégré les reprises vidéo au sport. Chaque équipe dispose de 3 temps morts par demie et les entraîneurs doivent apprendre à jongler avec le tout. Dans un sport où les temps morts sont vraiment importants pour arrêter le cadran, les dirigeants ont compris que les reprises vidéo pourraient devenir un outil de contrôle et c’est pour cette raison qu’ils ont été liés ensemble. Revoir un jeu et finalement avoir raison est profitable pour un entraîneur, mais ne l’est vraiment pas si c’est pour l’utiliser comme un temps mort puisqu’on peut risquer de le perdre. La ligue de hockey devrait s’en inspirer pour modifier son règlement puisque la situation semble problématique dans le sens qu’elle n’est pas utilisée dans son but premier qui est de revoir une situation jugée fautive. Que faire?

Comme le règlement en est encore à ses premiers coups de patins, il est normal d’y trouver quelques lacunes, si lacunes il y a, mais dans une ligue où l’équipement des gardiens est devenu un débat très important pour augmenter le nombre de buts, et du même coup le spectacle, je crois sincèrement que d’arrêter le jeu pendant plusieurs minutes et ce plusieurs fois par parties n’est peut-être pas la situation parfaite pour rendre les partisans heureux.


© Getty-images

Pour lire un article de notre chef de pupitre Sport portant sur l'enjeu des reprises vidéos dans les sports professionnels : c'est ici

 

Partager cette publication