Rosalie Vaillancourt: décadent joyau de l’humour

Par Frédérique Charron

C’est le 13 mars dernier que Rosalie Vaillancourt était de passage au Théâtre Granada pour le rodage de son one-woman-show, Enfant roi.  Son personnage agité et enfantin trompe son public qui ne se doute pas de l’humour cru et perçant qui les attend!

Rosalie : clown auguste

Elle introduit son personnage déjanté et espiègle dans une vidéo mettant en vedette plusieurs de ses collègues humoristes, qui se sont prêtés au jeu en devenant victimes des tours narquois de cette enfant terreur. Entre ensuite en scène Rosalie, plus énergique que jamais aux cris accueillants du public. Elle lance des flèches à ceux qui osent répondre à ses questions et elle joue avec eux aux rires des autres dans la salle. Son sens de la répartie nous offre des gags des plus imprévus, mais si bien maniés. Ses blagues crues surprennent alors que son ton naïf adoucit son humour qu’elle caractérise de « crunchy ». Ses blagues se complètent d’expressions qu’elle déforme, comme: « retourner le couteau dans la plotte », « pince scrotum sans rire », etc. Si elle surprend son public dès les premières minutes, Rosalie ne dévoile qu’une infime partie de ce qui est à venir.

Parents stricts, enfance rebelle

Accompagnée de ses parents pour sa tournée de rodage, elle raconte plusieurs anecdotes sur leur caractère rigide par rapport à sa première relation sexuelle, ses années au pensionnat, son interdiction d’écouter Britney Spears, et elle nous rapporte comment elle s’est émancipée pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui : excentrique et sans censure. Elle fait un bel hommage à ses parents aimants, qui ont tendance à jeter leur iPad lorsqu’ils n’ont plus de batterie!

Une rétrospective de ses looks de jeunesse

Elle excelle dans l’autodérision lorsqu’elle fait défiler des photos de son enfance et qu’elle se compare à Fred Pellerin, ou alors s’imagine pouvoir être l’enfant de Pinson et Creton dans La Petite Vie. Elle fait référence à la culture québécoise et s’exprime comme telle avec une mêlée de sacres et de chansons religieuses.

Dénonciation de ses messages Facebook

Victime d’une multitude de messages de ses admirateurs sur les réseaux sociaux, elle nous fait une sélection des plus croustillants, et inquiétants! Elle indique qu’elle ne se gênera pas de les présenter à son public s’ils peuvent se reconnaître et arrêter de la harceler avec leurs déclarations d’amour!

Un plan B rempli de succès

Expulsée de son école de théâtre, Rosalie choisit de s’orienter plutôt en humour. Graduée de l’École nationale de l’humour en 2015, elle présente son premier spectacle en solo au festival ZooFest en 2016. Elle se fait surtout connaître grâce à sa web-série Rosalie. Celle-ci lui vaut ensuite plusieurs contrats télé et lui inspire une nouvelle web-série en 2017 : Avant d’être morte. Le rodage de son premier one-woman-show s’annonce un franc succès!

Pour toutes les dates de ses spectacles, consultez son site web.


Crédit Photo @ Rosalie Vaillancourt

Partager cette publication

Laisser une réponse