S’adapter aux études à distance et au télétravail

Quand on a passé plusieurs mois, voire plusieurs années, à se rendre sur le campus ou au bureau quotidiennement, il peut être difficile de perdre ses repères et d’être fonctionnel en télétravail ou aux études à distance. Pourtant, il est possible d’arriver à être efficace, à condition de se mettre dans de bonnes conditions pour éviter d’être dérouté.


Par Martine Dallaire


Planifiez un horaire pour les études

Quand on ne quitte pas le confort de son chez-soi, il peut être ardu de se conformer à un horaire. C’est pourquoi un rituel matinal est de mise, puisqu’il permet de marquer une coupure entre le temps personnel et le temps d’études. Il faut surtout se fixer un horaire réaliste qui, dans un premier temps, cadrera avec les objectifs de son employeur, sans nécessairement être calqué sur celui-ci. Certains ont des obligations familiales, alors que d’autres ont des rythmes physiologiques différents qui ne leur permettent pas de suivre leur horaire habituel avec la même rigueur. Il importe donc de mettre en place une routine qui respecte à la fois sa charge de travail et ses capacités.

 

Prévoyez une zone dédiée aux études à distance

Pour prévenir la confusion entre les tâches professionnelles et personnelles, il est préférable d’avoir une pièce à part ou un espace dédié aux études. Cela vous fera vous sentir davantage comme au bureau, à moins que vous soyez assez discipliné pour faire abstraction de tout ce qui tourne autour de vous. 

On peut aussi remarquer une différence dans sa motivation en s’habillant de manière professionnelle, bien que l’on soit tenté d’opter pour une tenue de détente. Un rituel de préparation peut aider certaines personnes à bien débuter la journée. 

 

Fixez-vous des objectifs

Il faut d’abord se fixer ses propres objectifs et s’y tenir, tout en répondant aux besoins de l’employeur. Il est important de les écrire et de noter physiquement ceux qu’on a réalisés. Cela donne un sentiment d’accomplissement à la fin de la journée. Il est cependant recommandé de morceler les gros objectifs en petites tâches de manière à éviter le découragement, et pour ne pas avoir le sentiment de stagner.

Demeurez concentré sur ses tâches 

Certaines tâches exigent de la concentration et il est parfois plus difficile de demeurer attentif à la maison en raison des tentations se trouvant à notre portée (télé, tâches ménagères, enfants, etc.). L’utilisation d’une minuterie pourrait alors vous être utile pour vous obliger à demeurer attentif pendant une certaine période de temps. De même, le fait de savoir combien de temps il reste permet parfois d’effectuer un petit sprint pour terminer une tâche.

 

Rester branché : la clé pour briser l’isolement

Si vous le pouvez, échangez avec vos collègues. Que ce soit par courriel ou dans un espace de type Microsoft Teams, voire même par texto ou téléphone. La communication entre collègues est essentielle à la motivation. Vous pourrez ainsi demeurer à l’affût des derniers développements et participer aux différentes rencontres. Dans un autre ordre d’idée, vous pouvez également prévoir une pause sur le web avec vos collègues afin de décompresser. 

 

Prenez une pause-santé

Lorsqu’on est au bureau, la pause-santé se fait souvent naturellement : un collègue nous invite à aller prendre l’air ou vient bavarder quelques minutes avec nous. Chez soi, c’est un peu plus compliqué. Certes, il y a des avantages. On peut faire son lavage ou faire cuire le souper de la soirée, par exemple. Le risque, c’est de passer toute sa journée en pause. Il est donc suggéré de noter tout ce que vous devez faire dans la journée le matin même. Une fois cela fait, il faut établir ses priorités et tenter le plus possible de respecter l’horaire établi chez son employeur. On conserve ainsi ses repères. Toutefois, la physiologie humaine étant ce qu’elle est, il y a des moments où l’on est plus productif et d’autres où on l’est moins. On peut donc en profiter pour enclencher les à-côtés domestiques à ces moments. Il est également conseillé d’écouter son corps. Votre migraine ou votre dos vous font souffrir et vous empêchent de vous concentrer ? Il est peut-être temps de prendre une pause bien méritée.

 

Partager cette publication

Laisser une réponse