Saison 2019 du Vert & Or Football : une équipe rajeunie mais déterminée

Par Jean-François Eddie

La formation du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke est fin prête à amorcer sa 17e saison. Pour ce faire, Le Collectif vous propose un tour d’horizon afin de vous donner un aperçu de la campagne 2019.

Une nouvelle mentalité

À sa troisième année en tant qu’entraîneur chef de l’équipe, Mathieu Lecompte mise sur une équipe très jeune, avec 59 joueurs de 1re et 2e année pour seulement 19 joueurs de 5e, 4e et 3e année. Après avoir pris la relève de Dennis Lessard en 2017, Lecompte est aujourd’hui confiant de la jeune cuvée de 2019. 

« Au début, certaines personnes n’aimaient pas que je dise que ce n’était pas mon équipe, mais c’était le cas… Il y a eu un changement de culture et nous avons une équipe à mon image. Il reste peu de joueurs de ma première saison et ces gars-là ont accepté notre culture. Pour la première fois de l’histoire de l’équipe, il y avait 70 gars, cet été, à Sherbrooke, qui s’entraînaient. Je connais une autre équipe qui réussit la même chose, et tous les autres clubs au pays voudraient être dans notre situation » a confié l'entraîneur-chef. 

Associé au Vert & Or depuis plus de 15 ans, Mathieu Lecompte est le premier joueur issu directement de l’organisation à gravir les échelons jusqu’au poste d’entraîneur-chef. Il est devenu le 4e entraîneur du programme de football depuis sa relance il y a plus de 15 ans, précédé par Alain Lapointe (2003-2006), André Bolduc (2007-2012) et David Lessard (2012-2016). 

Après une campagne décevante en 2018, le Vert & Or souhaite faire mieux que la 4e place au classement. Avec une moyenne de 10,5 points par match l’année dernière, la formation sherbrookoise était tout simplement incapable de rivaliser avec les 2 géants du circuit (Rouge et Or de Laval; Carabins de Montréal) s’inclinant respectivement 53-0 et 43-2. Les lacunes offensives de la formation sherbrookoise, en raison des nombreuses rotations au poste de quart-arrière, lui ont été fatales au classement. 

Un quart-arrière recrue pour 2019

Le Vert & Or misera sur un jeune quart-arrière pour la campagne 2019. Bien qu’un partant ne soit toujours pas déterminé, deux candidats, Anthony Robichaud et Zachary Cloutier, rivalisent pour être à la tête de l’attaque. Les deux jeunes joueurs auront leur baptême en ligue universitaire le 25 août lorsque Sherbrooke se rendra au PEPS pour y affronter le Rouge & Or. 

« L’esprit de compétition est sain et ça nous pousse à nous améliorer. On travaille bien ensemble. Il y avait une opportunité à Sherbrooke et ce fut une décision facile de choisir le Vert & Or. Lors de ma visite, j’ai ressenti un sentiment d’appartenance que je n’avais pas lors de mes visites à Laval et à Montréal. J’avais aussi reçu une offre de bourse complète de Maryland, mais mon anglais n’était pas assez bon et je n’ai pas réussi mon test d’admission [SAT]. Je suis content d’être ici et je ne pourrais pas être plus heureux. Je n’ai pas de regret, » mentionne Robichaud, ancien quart-arrière des Lynx d’Édouard-Montpetit. 

Quant à Zachary Cloutier, il apporte au Vert & Or un bagage bien différent de son homologue. Après trois saisons au Québec, Cloutier a pris la direction de la Californie pour se joindre au Golden West College d’Huntington Beach. 

« Je n’ai pas utilisé les sentiers battus, mais je suis arrivé à bon port quand même. Ça coûte cher aux États-Unis et il y avait une très belle opportunité qui s’offrait à moi à Sherbrooke… Même si mon projet n’a pas abouti comme je le souhaitais, j’ai grandi et appris beaucoup. À Los Angeles, j’ai travaillé avec un entraîneur privé qui m’a apporté une perspective différente du Québec […] et même si j’ai passé deux ans aux États-Unis, il me reste quatre ans d’éligibilité » expliquait Zachary Cloutier. 

Optimisme dans le vestiaire

Malgré l’incertitude qui plane sur le poste de quart-arrière, on ressent toutefois beaucoup d’espoir dans le vestiaire à la suite du camp d’entraînement. Bien que l’équipe soit considérablement rajeunie, deux vétérans sont confiants en leurs moyens et ont accepté de s’entretenir avec Le Collectif

Le receveur éloigné de 3e année Yanni Khennache semblait satisfait de l’évolution et de la cohésion de l’équipe : « Le camp d’entraînement s’est bien déroulé, entre autres parce qu’on travaille tous ensemble depuis janvier et qu’on a eu un été très productif au niveau du timing et de l’exécution du cahier de jeux. Rien n’était nouveau lors du début du camp, ce qui nous permet d’être efficace à l’entraînement. Malgré les diverses attentes pour cette année, il ne sert à rien de se projeter à remporter la coupe encore, il est plus important de mettre toute son énergie sur l’ouverture de la saison, le 25 août à Québec. On se doit d’y aller un match à la fois et de rester concentré, à toutes les semaines. »

Pour ce qui est de la défense, le maraudeur de 3e année et capitaine de l’équipe, Tommy Roadley-Trohatos était visiblement excité par la nouvelle ambiance qui règne dans le vestiaire : « On commence la saison en pensant à un adversaire à la fois. On est jeunes mais le vestiaire est talentueux. Personnellement, en tant que 3e année, j’ai de grandes attentes et je vois déjà une amélioration dans notre exécution par rapport aux deux dernières années. Nous sommes reconnus comme une équipe physique et nous avons l’intention de garder cette identité. La vibe dans le vestiaire est boostée, on a une belle chimie et l’équipe d’entraîneurs a instauré depuis le tout début une nouvelle mentalité qui nous rapproche. »

Le Vert & Or débute sa saison 2019 à l’extérieur face au Rouge et Or de l’Université Laval (dimanche le 25 août à 13 h) suivi d’un match contre les Carabins de l’Université de Montréal (vendredi le 30 août à 19 h). Le match d’ouverture à domicile aura lieu le 13 septembre à 19 h face aux Redmen de l’Université McGill. C’est un rendez-vous à ne pas manquer pour toute la communauté étudiante!

Partager cette publication

Laisser une réponse