Par Ariane Lacerte 

Avec la fin de session qui arrive à grands pas, les moments pour se détendre se font de plus en plus rares. C’est dans l’optique d’aider la communauté étudiante que Le Collectif a rencontré Marilyn Houle, psychologue et animatrice des midis de méditation guidée, pour discuter des bienfaits de la méditation sur la gestion du stress. 

L’Université de Sherbrooke offre depuis déjà plusieurs années des activités de méditation sur l’heure du midi d’environ une vingtaine de minutes. Deux types d’activités sont organisés; il y a les activités d’initiation à la méditation pleine conscience, où les intéressés doivent s’inscrire d’avance, et les méditations guidées qui sont ouvertes à tous, les mardis midi.  

Prendre soin de soi à l’Université  

L’atelier d’initiation à la méditation pleine conscience, c’est six rencontres de 50minutes où, avec un psychologue, les participants vont établir les bases de la méditation pleine conscience. «Avec ces activités, on va chercher à muscler notre capacité d’attention à partir de différents points d’ancrage», explique madame Houle. Chacune des six rencontres vise à travailler cette habileté, que ce soit à partir de la respiration, des pensées ou même des émotions. Pour bien comprendre les bases de la méditation pleine conscience, il faut participer aux six rencontres qui offrent un portrait global.  

Pour ce qui est des mardis de méditation guidée, toute la communauté universitaire y est invitée, que ce soit pour une séance ou six. Lors de ces activités, l’animateur ne donne pas de théorie, il invite plutôt les participants à expérimenter concrètement; à fermer leurs yeux et à suivre le son de sa voix. «On va toujours commencer par des respirations pour ralentir le rythme puis s’ancrer en soi, dans le moment présent.»  

En s’appuyant sur les formations qu’elle a suivies en méditation, Marilyn Houle invite les participants à diriger leur attention sur diverses parties de leur corps ainsi que sur les émotions et les pensées qui les habitent. Avant la pandémie, ce n’était qu’un petit groupe de personnes qui pouvait accéder à ces midis de méditation. Depuis, les activités ont été transférées sur Zoom, ce qui permet à un plus grand nombre de personnes dy participer.  

Méditer pour être dans le moment présent 

Le problème majeur avec le stress, c’est que nous ne sommes pas dans le moment présent. Nous stressons sur une situation à venir ou nous ruminons le passé. «La méditation pleine conscience permet de revenir à ce qui se passe en ce moment, donc ça va avoir un impact sur notre niveau de stress», affirme madame Houle.  

La méditation est en quelque sorte comme aller au gym: si nous méditons seulement une fois de temps en temps, nous pouvons ressentir les effets sur le corps. Par contre, lorsquon l’inclut dans son hygiène de vie, au même titre que de se brosser les dents, les effets vont être conséquents au temps qu’on accorde à sa pratique 

Selon Marilyn Houle, l’idée derrière la méditation pleine conscience n’est pas de faire le vide, c’est de prendre contact avec tout ce qui se passe en nous, de s’offrir une qualité de présence différente : poser un regard curieux et bienveillant sur ce que nous vivons. Si l’émotion prédominante est le stress, la première étape d’amélioration est l’identification et l’acceptation. Lorsque nous comprenons que nous vivons du stress et l’acceptons, sans le laisser prendre toute la place et nous envahiril est plus facile par la suite de trouver des moyens ajustés pour en prendre soin.  

Pour aller plus loin, la méditation peut avoir des effets positifs sur de nombreux problèmes de santé mentale tels que les burn out ou l’anxiété et même des troubles physiques comme la douleur chronique et l’insomnie.  

«La méditation ne peut pas nécessairement guérir une dépression, mais ça peut diminuer la souffrance qui y est associée», déclare Marilyn Houle. L’apaisement causé par la méditation pleine conscience permet de réaliser qu’il n’y a pas que ce problème en nous et cette réalisation permet notamment de gérer les inconforts sans se mettre à paniquer.  

Malgré la vie qui passe vite et les tâches qui s’accumulent, prendre un moment pour relaxer reste très important pour la santé mentale. Pour ceux qui sont intéressés à participer aux midis méditation guidée, vous pouvez accéder tous les mardis à 12h à ces activités ici 

Les coups de cœur de méditation de Marilyn Houle 

Les mardis midi ne sont pas un bon moment pour vous? Pas de problème, Marilyn Houle vous partage ses sources préférées 

  • Passeport santé, qui fournit énormément d’information sur les différents types de méditation. 
  • Christophe André, médecin psychiatre qui a développé la méditation en Europe. 
  • Petit BamBou, application qui fournit un catalogue de méditations guidées organisé par thème.  
  • Le site Internet de l’Udes offre un onglet détaillé avec des informations sur la méditation.  

À lire aussi

Le yoga en ligne pour se sentir bien

Comment ça va, les profs?

Partager cette publication