Sherbrooke fête la diversité

Par Esther Cléry

Vendredi le 8 février dernier, l’association Touche Noire organisait un spectacle axé sur la culture africaine dans le cadre de la commémoration du Mois de l'Histoire des Noirs. Cet événement joyeux était organisé en quatre parties distinctes et Le Collectif était sur place pour découvrir ce spectacle soulignant la diversité.

Les danseuses

Trois groupes de danseuses du studio A2 ont présenté des chorégraphies ragga dancehall. Un groupe d’enfants, composé essentiellement de filles, a ouvert le spectacle. Puis, c’était au tour d’adolescentes et enfin de jeunes adultes. Les chorégraphies réalisées avec brio ont mis l’ambiance avec des musiques hip-hop célèbres. Les danses étaient agréables à regarder et visuellement très réussies.

Un humoriste

Puis, s’est ensuivit le spectacle d’humour d’Omar Defunzu Ongungué, artiste africain et international. Nous avons ri des différences culturelles entre les français, les africains et les québécois. Omar Defunzu Ongungué a également souligné les diversités entre les cultures africaines et les « clichés » qui s’en rapportent. Nourriture, attitude, éducation et bien évidemment le langage, l’humoriste n’a rien épargné. La salle était enjouée et les rires résonnaient.

Des acrobates

La production KALABANTE nous a offert une performance magistrale ! Les artistes sont venus sur scène en faisant des percussions et de magnifiques chants. L’un d’eux, faisant participer le public, jouait d’un instrument typiquement africain. Les costumes, très colorés, rajoutaient de l’engouement à cette performance. Deux contorsionnistes ont effectué des figures aussi complexes que impressionnantes. Puis, des acrobates les ont rejoints sur scène en chantant. Tous ensemble, ils ont offert un show inoubliable et frappant de qualité.  Dans cette bonne humeur, la troupe KALABANTE a même invité un spectateur à réaliser sur scène, avec eux, une figure d’acrogym! Encouragé par le public, l’invité a bien évidemment réussi la figure : se tenir debout sur les épaules de l’un des acrobates.

La musique rythmait les acrobaties et les incroyables performances de la troupe. Combinant bonne humeur, chant, danse et agilité, ces artistes ont su se démarquer.

Un chanteur

Jean the Hustla, artiste afro-canadien, a clôturé le spectacle avec ses propres chansons, d’influence afro-rap. Accompagné de deux danseurs, il a su mettre l’ambiance dans la salle. À la fin de sa performance, il a d’ailleurs invité les spectateurs à monter sur scène et à danser avec lui.

Mais l’association Touche Noire a également offert un défilé. Plusieurs personnes, hommes et femmes, ont marché sur la scène pour présenter plusieurs tenues typiques d’Afrique.

Le spectacle s’est terminé sur un remerciement des participants et des bénévoles ainsi qu’une invitation à discuter avec les artistes. La musique emplissait la salle et les spectateurs semblaient heureux d’avoir passé une si bonne soirée.


Crédit Photo @ Eventbrite du Spectacle de la Diversité

Partager cette publication

Laisser une réponse