Soirée à thématique féministe : retour sur le panel « Femmes et Politique » du Cercle de politique appliquée

Par Catherine Villeneuve-Lavoie

C’est à l’Université de Sherbrooke le 28 mars dernier que se tenait le panel « Femmes et Politique », une brillante initiative organisée par le Cercle de politique appliquée. Pendant près de deux heures, l’ensemble des invités ont pu échanger leurs préoccupations de nature politique quant au rôle qu’occupent les femmes dans l’univers politique.

Ce sont deux conseillères au conseil municipal de Sherbrooke qui étaient conviées, soit madame Hélène Dauphinais, indépendante à Pin-Solidaire, et Annie Godbout, conseillère municipale de Rock Forest. Finalement, Mylène Shankland fut notre troisième invitée de la soirée, candidate à la maîtrise en sociologie en concentration études féministes. Le tout fut présidé par madame Stéphanie Lanthier, chargée de cours spécialiste sur la question des femmes et de la politique, plus particulièrement sur les enjeux des femmes au cinéma. Le déroulement de la soirée s’est effectué sous plusieurs thèmes, par l’entremise de questions, et chacune d’entre elles avait la possibilité d’y répondre selon ses expériences personnelles, quant à la place que les femmes occupent en politique active ou en ce qui a trait aux dossiers qui ont permis de concilier femmes et politique depuis les dernières années.

Les femmes en politique changent-elles le monde?

C’est l’historique féministe et de la représentativité des femmes dans les institutions politiques qui ont permis de prendre position quant à la question posée. Chacune d’entre elles était d’accord pour affirmer l’importance du rôle des femmes en politique. La question des valeurs a également été abordée par madame Dauphinais, qui souligne qu’au conseil municipal, les hommes doivent de plus en plus reconnaître le rôle des femmes et s’y adapter. De plus, la place des femmes est représentative de la population au conseil municipal, soit huit femmes et onze hommes participent aux différentes initiatives et décisions du conseil de la ville de Sherbrooke.

Y a-t-il réellement une certaine évolution des femmes en politique?

C’est à la fin de la soirée que l’auditoire s’est vu attribuer une période de questions. En effet, l’ensemble des invités s’est entendu pour affirmer que les apparences viennent jouer un rôle important dans le monde politique, plus particulièrement chez les femmes, en passant par l’aspect matériel de la question, ou encore plus directement sur l’intégrité physique des femmes, des politiciennes qui restent prisonnières de leur corps. Ce serait, pour elles, ce genre d’attitude qui vient directement freiner l’engagement des femmes en politique. Certes, nos invitées ont mentionné une certaine évolution des femmes en politique, plus particulièrement depuis la fin du gouvernement conservateur, mais toutes se sont entendues pour dire qu’il restait du chemin à parcourir pour la juste égalité des sexes et que les revendications féministes ont des impacts positifs sur l’amélioration des relations hommes femmes.

En outre, ce panel à thématique féministe fut des plus enrichissant, autant pour l’auditoire que pour les invitées, qui ont semblé apprécier l’atmosphère qui régnait durant toute la soirée. Finalement, selon Mylène Shankland, l’une des choses qu’il faut retenir, c’est que « le féminisme ne doit pas seulement se réduire à ces coups d’éclat ou à de simples applaudissements des foules, le féminisme doit rester tous les jours. »


Crédit photo © JeSuisFeministe

Laisser une réponse

Recommandation