Soirée d’échange de vêtements organisée par cinq étudiants

Par Ariel Bélanger

Avec le froid qui s’installe, il peut être tentant de vouloir renouveler sa garde-robe de A à Z. Nous connaissons déjà les enjeux de l’industrie de la mode et du fast-fashion. C’est pourquoi cinq étudiants de l’Université de Sherbrooke vous proposent un compromis : un échange de vêtements.

Tout ce qu’il faut savoir sur l’événement

L’échange de vêtements aura lieu au Baobab café de quartier, situé au 1551 rue Dunant à Sherbrooke. Le concept : apporter les vêtements propres (pour adultes) dont on veut se départir et les échanger contre ceux qui nous plaisent. La soirée se déroulera entre 19 h et 21 h 30. À l’horaire : ouverture des portes et récupération des vêtements à 19 h (fermeture des portes à 19 h 45) ; cocktail, collation et animation jusqu’à 20 h et échange de vêtements jusqu’à 21 h 30. Les billets sont vendus sur Eventbrite au coût de 6,32 $, les frais de service inclus (mais attention : la billetterie fermera le 18 novembre à midi) et incluent le café et le thé à volonté ainsi qu’une petite collation. Sur place, d’autres breuvages alcoolisés ou non seront vendus. Pensez à apporter un sac réutilisable dans lequel vous apporterez vos vêtements ! Un minimum d’un morceau de vêtement usagé est requis pour pouvoir participer à l’échange, mais aucun maximum n’a été établi. De plus, les dons de vêtements ou d’argent sont acceptés pour ceux qui désirent encourager l’événement sans s’y présenter. Tous les profits et les vêtements qui resteront seront remis à un organisme qui sera annoncé le soir de l’événement. C’est l’occasion idéale d’encourager une bonne cause tout en se faisant plaisir.

L’équipe d’organisateurs

C’est dans le cadre de leur cours Activité d’intégration dans le bac en Études de l’environnement que Gabrielle Dupuis, Mathilde Juneau, Shany Ménard, Guillaume Royer-Houle et Loriane Des Alliers, étudiants de deuxième année, ont eu l’idée de de mobiliser leurs compétences afin de sensibiliser les gens à l’industrie du fast-shopping en minimisant leur empreinte écologique.

« Plusieurs des membres de notre équipe fréquentaient déjà les friperies et connaissaient déjà les nombreuses alternatives au fast-fashion. Ainsi, nous avions le désir de faire découvrir une de ces alternatives, soit l’échange de vêtements, à notre entourage, à la communauté étudiante et aux citoyens de Sherbrooke. De plus, étant donné que ce genre de soirée existe déjà à Montréal et dans les environs, nous trouvions pertinent de recréer un événement de ce type près de l’Université de Sherbrooke, expliquent les membres de l’équipe. »

Leurs collaborateurs 

Parmi leur équipe, deux organisatrices sont membres du conseil d’administration du Comité Zéro Déchet de l’université. Le groupe a donc choisi de travailler en partenariat avec le comité afin que ce dernier puisse soutenir la réalisation du projet. De plus, le Comité Zéro Déchet participe activement au recrutement de bénévoles pour la soirée et est une plateforme de diffusion intéressante pour l’événement. Les cinq étudiants ont alors fait équipe avec eux afin d’en faire la promotion lors de la soirée en échange de leur précieuse aide. 

« Nous avons choisi que l’événement se déroule au Café le Baobab parce que sa mission concorde avec nos valeurs. Pour nous, le Café Baobab est un centre névralgique pour l’implication sociale et communautaire qui mérite d’être connu du grand public. Le Baobab offre aussi d’excellents tarifs pour les activités étudiantes, ce qui n’est pas négligeable pour un projet comme le nôtre, qui ne bénéficie pas d’un grand budget »

- Le comité de l’événement

La soirée, ouverte à tous, compte un bon nombre de participants et d’intéressés sur son événement Facebook et s’annonce déjà un grand succès. D’ailleurs, tous les étudiants sont invités à l’occasion. C’est une activité à ne pas manquer !

Partager cette publication

Laisser une réponse