La solitude : un côté plus sombre du temps des Fêtes

Par Sandrine Martineau-Pelletier

Noël et le Jour de l’An sont des fêtes rassembleuses, mais ce n’est pas toute la population qui a la chance de retrouver ses proches lors de cette période. Certains se sentent seuls durant ce temps où l’euphorie est à son comble. Le Collectif s’est entretenu avec Sébastien Doyon, superviseur clinique chez JEVI, centre de prévention du suicide en Estrie, pour comprendre l’enjeu de la solitude lors du temps des Fêtes, un des facteurs pouvant mener au suicide.

Bonne nouvelle : le nombre d’appels au centre JEVI Estrie n’est pas en augmentation durant le temps des Fêtes. Alors que les interventions du centre de prévention du suicide sont en hausse considérable chaque année, la période festive de décembre n’est pas plus achalandée que les autres. L’intervenant explique par contre que les personnes appelant au centre à ce temps de l’année ont tous des éléments en commun : « Beaucoup anticipent la période des Fêtes parce qu’ils se sentent seuls et décalés avec la joie qu’ils sont supposés ressentir. »

Les personnes en difficulté auront aussi tendance à redouter les grandes célébrations : « Lorsqu’on va moins bien, on va aux fêtes de reculons. Les personnes suicidaires ou vivant des difficultés peuvent être bien entourées, mais ne pas faire confiance à leurs proches. Elles se sentent donc isolées. »

Prendre soin de soi

Ce que le superviseur clinique chez JEVI conseille? « Que ce soit le temps des Fêtes ou pas, il faut voir comment est-ce qu’on va prendre soin de nous pendant cette période. » Trouver des petits plaisirs qui aideront à passer au travers des moments plus difficiles est très important selon les dires de M. Doyon. Il faut s’assurer de ne pas s’isoler et, au besoin, de contacter des organisations qui pourront aider à passer cet épisode difficile.

Parmi les nombreux organismes qui offrent de l’aide à la population, M. Doyon suggère d’appeler InfoSocial. Cet organisme se spécialise en urgences psychosociales et peut référer les gens vers d’autres organisations qui pourront leur donner l’aide appropriée. C’est un service de consultation téléphonique entièrement gratuit et confidentiel accessible à tous en composant le 811.

« Si on est isolé durant le temps des Fêtes, c’est qu’on est isolé au quotidien », ajoute M. Doyon. « Il faut donc aller chercher de l’aide, développer son réseau social et faire confiance à nos proches. C’est un grand facteur de protection que de développer un réseau social en qui nous avons confiance. »

JEVI

JEVI Estrie est un centre de prévention du suicide desservant les régions de l’Estrie depuis maintenant 31 ans. Le centre reçoit des appels téléphoniques de personnes ayant des pensées suicidaires ou vivant une période difficile et fait un suivi au besoin pour s’assurer que la personne en question se porte mieux.

Au fil des années, les interventions annuelles du centre ont beaucoup augmentées : 4 700 interventions et communications ont été faites en 2011-2012, alors qu’elles sont au nombre de 14 200 en 2016-2017. M. Doyon voit cette augmentation d’un œil positif : « On ne pense pas qu’il y ait plus de cas d’envies suicidaires. Il y a au contraire une plus grande ouverture d’esprit envers cette problématique. Les gens ont plus tendance à aller chercher de l’aide ».

En cas de besoin, n’hésitez pas à appeler ces organismes :

InfoSocial : 811

JEVI Estrie : (819) 564-1354

Association québécoise de prévention du suicide : 1-866-APPELLE (1-866-277-3553)


Crédit Photo ©  pxhere.com

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.