Table ronde du Collectif et de la station CFAK : le mouvement maker

Par Thomas Goudreault

Le 26 septembre dernier, Le Collectif et CFAK 88.3 se sont réunis afin d’enregistrer la première table ronde de La Fabrique traitant d’un sujet fort intéressant : les makers. Cet évènement regroupait quatre membres de La Fabrique : Sophie Cartier, Étienne Plante, Pierre Noël et William Levasseur.

Qu’est-ce qu’un maker?

Tout d’abord, il est important de définir ce qu’est un maker en comparaison avec un créateur, un artisan ou un patenteux. Selon les membres présents à la soirée, c’est « tout cela en même temps », comme le dit Sophie Cartier. Étienne Plante ajoute « qu’il n’y a aucune différence entre toutes ces définitions ». Au fil de la conversation, les membres de la table ronde se sont entendus pour définir un maker comme étant un créateur adepte du mouvement DIY qui est sorti de son atelier maison pour se retrouver dans un milieu collaboratif de création, comme La Fabrique.

Pour Étienne, « un maker, c’est une nouvelle façon de nommer les gens [qui se réapproprient] le travail manuel et artistique ». Dans cet ordre d’idées, un maker profite de la nouvelle accessibilité à des outils industriels, tels une imprimante 3D ou une CNC, pour créer un objet, quel qu’il soit.

En quoi la collaboration avantage un maker?

Un maker se sent réellement chez lui et à son aise dans un milieu collaboratif comme La Fabrique. Là-dessus, tous les membres présents à la soirée s’y accordent. La plus grande force d’un milieu de collaboration est qu’il rassemble plusieurs personnes d’horizons différents.

Par exemple, Sophie Cartier a soulevé le point qu’elle apprend grandement de ses erreurs au sein de ce milieu, et qu’elle grandit au travers de ces dernières, car elle va travailler pour ne pas les reproduire plus tard. William Levasseur a ajouté que, par le mélange d’intérêts et de connaissances dans un milieu collaboratif, il est pratiquement garanti que « quelqu’un d’autre a fait la même erreur que toi et il peut alors t’aider à te sortir de ta situation problématique ».

Par-dessus cela, un milieu rassemblant autant de gens permet à tous de prendre une pause, de se changer les idées, de poser des questions et de regarder d’un œil nouveau le problème, ou de recevoir une deuxième opinion sur ce dernier.

Qu’est-ce que La Fabrique?

La Fabrique est un milieu collaboratif situé dans le centre-ville de Sherbrooke qui rassemble des organisations, des individus et tout être intéressé par la création. Cet environnement de travail permet à tous d’avoir accès à des outils de grade industriel, machinal ou numérique, ou à des outils plus traditionnels. Tout ça est accessible pour les membres de l’organisation, et tout le monde peut devenir membre en s’acquittant du cout d’inscription. De plus, La Fabrique offre des formations sur une panoplie de domaines et des espaces à louer accessibles à tous!

Cliquez sur le lien ci-dessous pour entendre l’enregistrement de la table ronde (aussi disponible sur le site web de la CFAK) :
cfak883.usherbrooke.ca/podcast/table-ronde-mouvement-maker-fair-26-septembre-2017


Crédit Photo © Sandrine Martineau-Pelletier

Partager cette publication

Laisser une réponse