Tout ce qu'il y a à savoir sur les élections 2015

Par Guillaume Marcotte

Le 19 octobre prochain auront lieu les élections fédérales canadiennes. Le 19 octobre prochain se tiendront, comme d’habitude, tous les cours offerts dans les diverses facultés de l’Université de Sherbrooke. Étant donné que la vaste majorité des étudiants sherbrookois provient d’ailleurs au Québec, le dilemme qui oppose la présence en classe au droit d’exercer son vote en est un incontournable. Par conséquent, je propose des solutions qui n’imposent pas le choix de l’un ou de l’autre. 

 

Le vote par anticipation : mais qu’est-ce?

Le nom l’indique, il s’agit d’une période de vote offerte avant le lundi 19 octobre. Ainsi, pour celui ou celle qui ne peut voter le jour venu, du vendredi 9 octobre au lundi 12 octobre, il est possible de se rendre au bureau de vote par anticipation indiqué sur la carte d’information de l’électeur et de voter prématurément.

Le vote par bulletin spécial : est-ce nouveau?

Si la période de vote par anticipation est elle aussi incompatible avec votre horaire, il existe une seconde solution. Le vote par bulletin spécial permet à l’électeur de voter par la poste ou de voter dans n’importe quel bureau d’Élections Canada au pays. Cette alternative nécessite toutefois une certaine prévoyance. Pour être en mesure de recevoir ce bulletin spécial, il faut en faire la demande avant le mardi 13 octobre. Le formulaire à cet effet est disponible sur le web. Il est possible de remplir les papiers en ligne, à condition de numériser ses pièces d’identité. L’envoi par télécopieur, par la poste et le dépôt de la paperasse en personne sont les autres options. Pour plus de détails concernant les pièces d’identité à fournir, concernant les autres documents nécessaires ou concernant l’adresse du bureau Élections Canada le plus proche, n’hésitez pas à consulter le site www.elections.ca sous la rubrique Voter par la poste à partir du Canada ou de l’étranger.

Enfin, si vous décidez de voter par bulletin spécial, il vous sera impossible de voter dans votre circonscription le jour même, car l’un empêche l’autre.

Les informations intéressantes : il y en a?

  • Selon la Loi sur la représentation équitable instaurée en 2011, trente sièges ont été ajoutés à la Chambre des communes : 15 à Toronto, 6 à l’Alberta, 6 en Colombie-Britannique et 3 au Québec. Le nombre de sièges a donc augmenté à 338;

 

  • Selon la Loi électorale du Canada, dépendamment du nombre de candidats, chaque parti se voit limité dans son financement. Par exemple, un parti qui est représenté dans les 338 circonscriptions du Canada ne peut excéder des dépenses de 54 475 840$; ses candidats, des dépenses de 73 611 590$;

 

  • Selon la Loi électorale du Canada, les élections fédérales se tiennent obligatoirement le troisième lundi du mois d’octobre, quatre années après les élections précédentes. Si toutefois le troisième lundi d’octobre entre en conflit d’horaire avec une élection provinciale, territoriale ou municipale, une fête culturelle ou religieuse, il y a possibilité de dérogation.

 


© Cathie Lacasse Pelletier

 

Partager cette publication