Tout en intimité

P5 insoumiseLaure Adler, journaliste et auteure du livre Dans les pas de Hannah Arendt, nous pre´sente ici une jolie biographie de Simone Weil, L’insoumise. Livre inte´ressant, parce qu’il nous rapproche de la pense´e de Weil, qui malheureusement est absente du paysage intellectuel.

Fe´lix Morin

Simone Weil, philosophe franc¸aise, est ne´e le 3 fe´vrier 1909 a` Paris et est morte le 24 aou^t 1943 a` Ashford en Angleterre. Elle e´tait une philosophe singulie`re dont Simone de Beauvoir a dit qu’elle l’«intriguait, a` cause de sa grande re´putation d’intelligence et de son accoutrement bizarre... » Souvent dans l’ombre de cette dernie`re et d’Hannah Arendt, Simone Weil reste malheureusement l’une des rares femmes philosophes connues.

Je ne suis pas un fin connaisseur de Simone Weil. Ce livre m’a beaucoup appris sur elle, son œuvre et ses combats. Adler trouve une formule simple pour de´crire cette femme singulie`re : « Fille elle e´tait ne´e. Garc¸on manque´, ne sachant pas vivre le pre´sent, elle demeurera. C’est sans doute pour cela qu’elle a voulu agir sur les e´ve`nements, se battre sur tous les fronts. »

Ce livre nous permet de connaitre son besoin de ve´rite´, ses proble`mes amoureux, sa profonde croyance religieuse, sa lecture de Marx, etc. En ce sens, le livre est passionnant. On apprend cette femme par tranche. Les the`mes choisis nous pre´sentent cette philosophe morte trop to^t. On y lit quelques citations de Beauvoir sur l’ide´alisme de´sespe´rant, mais tout de me^me magnifiquement de Weil. Par contre, cette fac¸on de pre´senter l’œuvre fait en sorte qu’on perd la ge´ne´alogie des ide´es.

Un beau et court livre qui m’a donne´ le gou^t de de´couvrir son œuvre.

Partager cette publication