Tout sauf Intouchables!

Par Andrée-Anne Roy et Sébastien Binet

La pièce de théâtre Intouchables raconte l’histoire d’une amitié née entre deux personnes qui n’avaient pourtant rien d’autre en commun qu’une vie qui ne menait nulle part. Un jeune délinquant qui ne vise rien de moins que d’obtenir des signatures qui lui permettraient de retirer son aide sociale et un tétraplégique amer et désillusionné qui n’en peut plus d’attirer les regards de pitié envers sa condition vivront une expérience à laquelle le destin laissait bien peu de chances. Les deux antagonistes apprendront à apprivoiser le monde de l’autre pour développer une relation atypique et hilarante qui changera profondément le caractère des deux hommes qui semblaient pourtant aux antipodes.

Si plusieurs des têtes d’affiche de cette pièce nous jettent déjà par terre, leur jeu nous transporte encore plus loin dans un univers pleinement contrôlé par des comédiens expérimentés et captivants à voir jouer. Luc Guérin et Antoine Bertrand ont su nous en faire voir de toutes les couleurs, mais surtout faire rire les plus sérieux de la salle Maurice-O’Bready le mercredi 23 mars lors de la présentation de la pièce Intouchables. Cette adaptation du film français d’Éric Toledano et d’Olivier Nakache était émouvante et par moment hilarante, alors que deux mondes se croisaient de manière improbable. C’est Emmanuel Reichenbach à l’adaptation et René Richard Cyr à la mise en scène qui ont réussi le tour de force d’adapter le succès cinématographique français.

Fidèle à l’histoire originale, c’est avec une aisance bien particulière que les comédiens nous ont fait part de cette belle histoire. La crédibilité de Guérin en tant que tétraplégique était incroyable du début à la fin. Bertrand de son côté, un jeune sur le bien-être social, ne cessait de surprendre par ses jeux de mots croquants et son apparence de jeune bum qui ne manquait pas d’ajouter au contraste entre le personnage sophistiqué et hautain de Luc Guérin et le sien. Les interactions entre les deux comédiens étaient savoureuses et amenaient inlassablement vers des situations anodines qui s’avéraient être hilarantes pour le public, mais aussi pour les artistes. La chimie et le plaisir de jouer des comédiens étaient contagieux à un point tel que les rares moments d’égarement ont tourné à l’hilarité, au grand plaisir de la salle qui affichait complet pour l’occasion.

La pièce montée avec brio permettra autant aux jeunes et aux moins jeunes de passer un moment des plus agréables truffé de moments parfois touchants et surtout très drôles. Évidemment, c’est une pièce à voir si le film original vous a plu.


Partager cette publication