Triathlon montréalais d’envergure

Photo d'en-tête : Le podium des hommes était composé de Jelle Geens d’Allemagne en première place, de Mario Mola Diaz d’Espagne en deuxième place et de Tyler Mislawchuk du Canada en troisième place.

Par Ariane Dorion

Le Triathlon Mondial Groupe Copley s’est déroulé le 29 juin dernier dans le Vieux-Port de Montréal. Pour la quatrième édition de l’événement, ITU Montréal s’est affilié au Groupe Copley dans le but d’offrir aux amateurs de triathlon une journée sportive exceptionnelle.

D’envergure internationale, le Triathlon Mondial accueille des sportifs professionnels et des amateurs de tous âges et de tous niveaux. La mission de l’organisation est de regrouper des athlètes du monde entier et d’offrir au public montréalais la chance d’assister à des performances de haut calibre. Une foule de curieux et de passionnés de triathlon ont pu observer les rues de la métropole se transformer en pistes de course épiques. 

C’est dans le cadre du championnat du monde ITU World Triathlon Series que les athlètes de niveau olympique se sont affrontés à Montréal. La finale de cette compétition aura lieu à Lausanne, en France, le 29 août et le 1er septembre. 

Le podium des femmes était composé de Katie Zaferes des États-Unis en première place, de Georgia Taylor-Brown d’Angleterre en deuxième place et de Jessica Learmonth, également d’Angleterre, en troisième place.

Le podium des femmes était composé de Katie Zaferes des États-Unis en première place, de Georgia Taylor-Brown d’Angleterre en deuxième place et de Jessica Learmonth, également d’Angleterre, en troisième place.

Deux athlètes canadiens se sont illustrés sur le podium CAMTRI, soit Charles Paquet et Aiden L-H. Sur le podium des paratriathlètes, Stéphane Daniel se trouve en première position chez les hommes et Jessica Tuomela, en troisième position chez les femmes. Ce sont les deux canadiens qui ont été récompensés. Pour la première fois cette année, l’une des quatre étapes du World Paratriathlon Series se déroulait durant l’événement de Montréal. Un nombre de 70 athlètes ont participé à cette édition. 

Le Défi Douglas est une autre façon de participer au Triathlon Mondial Groupe Copley. En effet, certains participants ont amassé des fonds pour la Fondation Douglas, qui finance la recherche en santé mentale à Montréal, mais aussi dans tout le pays. En solo ou en équipe, les donateurs devaient effectuer une distance sprint (750 mètres de nage, 20 kilomètres de vélo et 5 kilomètres de course) en plus d’amasser un minimum de 200 dollars pour la fondation. Le triathlon étant un sport qui exige une grande force mentale, de la concentration, de l’endurance et un esprit stratégique, l’affiliation avec cette cause semblait toute naturelle au comité organisateur. La porte-parole du Défi cette année était Lysanne Richard, une plongeuse de haut vol. 

Plusieurs amateurs ont également plongé dans le fleuve pour effectuer l’une des deux distances qui leurs étaient proposées, soit triathlon sprint et triathlon standard (donc les distances sont le double de celles du sprint : 1500 mètres de nage, 40 kilomètres de vélo et 10 kilomètres de course).

En plus de profiter d’un parcours de qualité dans la vieille ville, les participants ont eu droit à un sac cadeau, une médaille de participation et une médaille pour les trois premiers de chaque groupe d’âge, chez chaque sexe. Les athlètes du dimanche pouvaient également se qualifier pour le championnat du monde ITU 2020 s’ils arrivaient parmi les trois premiers de leur catégorie. 

Un événement pour tous qui peut être vécu dans le feu de l’action ou en retrait pour l’observer. On se donne rendez-vous pour la prochaine édition, en juin 2020! 


Crédit Photo @ Groupe Copley

Partager cette publication

Laisser une réponse