Trouve ta voie dans les souterrains

Par Jasmine Rondeau

Bienvenue sur la colline universitaire! Bien que ce lieu panoramique fasse les envies de bien des institutions, il présente un léger désagrément : ce satané vent d’hiver qui prend son élan du sommet du mont Orford pour venir te gifler en plein visage comme si ton cours de 8 h 50 ne l’avait pas déjà assez fait. N’ait crainte, il suffit de (littéralement) creuser un peu pour réaliser que l’UdeS abrite la solution parfaite pour toi.

Creusé à la fin des années 1960 et comptant plus de 3 km, le réseau de couloirs souterrain de l’Université deviendra rapidement ton parfait allié. Toutes les excuses sont bonnes : par paresse, pour te rendre rapidement à la cafétéria pendant ta pause ou pour diminuer tes chances de te présenter décoiffé, trempé ou en sueur à ton entrevue de stage. Certains y pratiquent même la course à l’année!

Si ces passages sont aujourd’hui LA voie à prendre pour les étudiants désireux se déplacer entre les pavillons tout en demeurant bien confortables, ils ont plutôt vu le jour (ou la nuit?) pour répondre aux besoins des services aux immeubles et abriter la centrale thermique.

« La centrale thermique, c’est vraiment le cœur et les poumons de l’Université. Et les tunnels, on pourrait comparer ça au réseau artériel. Parce qu’à partir de la centrale thermique, on distribue la chaleur, le refroidissement, le réseau électrique, et tout ce qui s’appelle réseau de communication », a poétiquement partagé le directeur général des Services aux immeubles, René Alarie, dans une vidéo informative de 2010.

Pour contrer la grisaille souterraine, plusieurs groupes, étudiant à l’UdeS ou en visite, se sont aussi approprié les murs des tunnels en y laissant leur trace. Même si les talents douteux de certains te feront penser qu’ils n’ont pas raté leur vocation, tu les remercieras quand viendra le temps de te trouver des points de repère.

D’ailleurs, voici quelques conseils pour une maîtrise optimale de ces passages mythiques :

  • Apprends le code du bâtiment où tu te diriges. Si tu crois que tu y trouveras des indications aussi claires que « Faculté de génie », ça n’arrivera pas.
  • N’y va pas non plus au pif, tu risques d’aboutir dans un drôle de local d’un sous-sol inconnu, et ça pourrait être malaisant.
  • Gare au personnel d’entretien sur leurs triporteurs de course. Leurs véhicules ne sont peut-être pas rapides et dangereux, mais ils sont tout de même rapides et silencieux. Le Service aux immeubles en possède une trentaine et utilise ces couloirs 365 jours par année!
  • Retiens les accès les plus près du terminus de la STS : au sous-sol du Pavillon multifonctionnel, la porte au bout du A7 (face au stationnement) et l’accès extérieur entre le Pavillon multifonctionnel et le Centre culturel. Tu traceras rapidement ton chemin de prédilection.

La carte des souterrains est disponible en tout temps sur le site de l’université.

Partager cette publication

Laisser une réponse