Trudeau ramène le cannabis sur la table

Par Julien Vézina

.

La légalisation du cannabis est un enjeu très important au Canada et dans le reste du monde occidental depuis plusieurs dizaines d’années. Avec l’élection du Parti libéral de Justin Trudeau, le 19 octobre dernier, les débats sur la fin de la prohibition se multiplient. En effet, Trudeau a mentionné, très tôt durant la campagne que lui-même avait déjà consommé de la marijuana et qu’il était pour sa légalisation. Avec un gouvernement majoritaire élu depuis octobre, la légalisation semble imminente.

.

Il faut savoir que la consommation de marijuana à des fins médicales est légale partout au Canada depuis juin 2013. La promesse de Justin Trudeau se porte plutôt sur la légalisation de la marijuana à des fins récréatives, donc seulement pour le plaisir. Cela voudrait dire que n’importe quelle personne majeure au Canada pourrait se procurer de la marijuana, si le gouvernement décide de mettre en place son projet. Pour nos voisins du sud, ce n’est rien de nouveau. À ce jour, quatre États américains (Colorado, Washington, Oregon et Alaska) ont légalisé la marijuana et la régularisent un peu comme le Québec régularise l’alcool fort. Les personnes de plus de 21 ans doivent se rendre dans des «dispensaires» pour pouvoir acheter leur marijuana ou autres produits dérivés. Toutefois, il reste illégal d’en consommer dans des places publiques et d’en posséder plus que la limite permise fixée par le gouvernement.

C’est au Colorado, premier État à mettre fin à la prohibition depuis la légalisation du cannabis à des fins récréatives en 2012, où on peut observer comment la légalisation se porte. En 2014, l’État du Colorado a ramené plus de 70 millions de dollars en taxes de ventes dans les coffres de l’État, avec seulement 10% de taxes sur le produit pour les particuliers et 15% pour la vente à grande échelle. Ce montant est assez impressionnant considérant que l’argent récolté en taxes pour les ventes d’alcool est d’environ 42 millions de dollars. L’État du Colorado a fait tellement d’argent dû à la vente de marijuana, que les adultes résidants ont tous reçus un chèque de 7.63$, car une loi constitutionnelle d’État stipule que le Colorado ne peut faire plus qu’un certain montant de revenu sur les taxes, ce qu’il avait dépassé de 30.5 millions de dollars. Le reste des recettes en taxes est généralement investi dans le domaine public, duquel 15% de l’argent est injecté dans l’éducation, surtout dans la rénovation et dans la construction de nouveau établissements scolaires. Les arrestations liées au cannabis ont également drastiquement diminué considérant que la possession de cette substance n’est plus considérée comme un crime. En effet, les arrestations ont passé d’environ 39 000 en 2011 à plus ou moins 2 000 en 2014. La diminution considérable de 37 000 arrestations représente donc plusieurs millions de dollars d’économie pour les forces policières et le gouvernement du Colorado. Sans oublier les nombreux citoyens qui s’évitent une tache à vie dans un dossier criminel pour simple possession de marijuana.

Toutefois, quelques bémols mineurs restent à noter. En 2014, les accidents de la route mortels reliés à la marijuana ont augmenté de 32%, et 20% de tous les accidents mortels seraient reliés à la marijuana, comparativement au 10% calculé moins de 5 ans auparavant au Colorado. Il faut cependant noter que les accidents sont en constante chute depuis 2008 dans cet État, donc ces augmentations ne sont que relatives. De plus, les hospitalisations reliées à la marijuana ont également augmenté, en passant de 0.57% en 2000 à 1.74% en 2013. Cela nous rappelle que cette marijuana, ayant forte teneur en THC, doit être consommée de manière responsable, tout comme l’alcool.


© Caricature : Vicky ; page Facebook : Tous les jours de ma vie

Partager cette publication