Ubisoft Montréal visite l'Université de Sherbrooke

Par Sofie Lafrance

Le 21 janvier 2016, plusieurs représentants du studio Ubisoft Montréal étaient présents à la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke de 11 h à 14 h. Le recruteur, Vincent Therrien, ainsi que deux programmeurs physiques, Julien L’Heureux et Alexandre Ouimet, présents lors de cette journée, ont accordé une entrevue exclusive au journal Le Collectif. Les recruteurs étaient à la disposition des étudiantes et étudiants, alors que les deux programmeurs présentaient la nouvelle technologie de destruction développée pour le jeu Rainbow Six Siege.

Une innovation technologique

Lors de l’entrevue, ces trois représentants ont pu mettre en lumière l’importance de la relève dans l’industrie du jeu vidéo. Julien L’Heureux, diplômé de l’Université de Sherbrooke en informatique, estime qu’il est essentiel d’être curieux, créatif et de posséder de l’intérêt pour les jeux vidéo pour travailler chez Ubisoft Montréal. Ce dernier fait partie d’une équipe au groupe technologique d’Ubisoft, aux côtés d’Alexandre Ouimet. Il s’agit d’un groupe interne qui se spécialise en développement d’outils et de technologies.

Cette équipe a eu pour mandat de développer une technologie de destruction de l’environnement et du décor dans le jeu vidéo Rainbow Six Siege. Le 21 janvier, ils ont présenté un survol de leur expérience avec l’équipe, les dessous de cette nouvelle technologie et son fonctionnement. Selon eux, la destruction du décor permet l’immersion complète du joueur. Elle augmente le réalisme de l’environnement, le niveau d’interactivité et le déclenchement de situations imprévues. Cette innovation assure la crédibilité du jeu Rainbow Six Siege.

Le programme CODEX

La journée-conférence a pris forme dans le cadre du programme CODEX d’Ubisoft Montréal. Ce programme est un partenariat avec plusieurs universités québécoises, visant l’investissement de huit millions de dollars sur cinq années pour favoriser la relève de l’industrie. L’investissement est entièrement dédié à l’éducation de tous les paliers, soit de la maternelle jusqu’aux études supérieures, pour utiliser la science du jeu vidéo comme vecteur de persévérance scolaire et source d’apprentissage. CODEX est impliqué avec 17 partenaires en éducation et procède par journées d’information, mentorat, concours universitaires et chaires de recherche.

Le profil de l’emploi

Selon le recruteur Vincent Therrien, il importe de posséder des compétences techniques pour travailler chez Ubisoft Montréal. La curiosité, la motivation, la passion et le désir d’apprendre et de grandir sont des qualités requises. Le travail au studio offre un environnement où les défis sont stimulants et constants. Le marché de l’emploi est en pleine expansion, et non seulement pour Ubisoft Montréal, qui demeure le plus grand studio de l’entreprise en termes de production.

Les représentants sont motivés à rencontrer les étudiantes et étudiants pour leur présenter ce que Ubisoft représente et peut leur offrir.

Le studio montréalais est ouvert à toutes les candidatures et tient à spécifier qu’il n’est pas nécessaire de posséder une maitrise pour l’embauche. Les stages sont possibles dès la deuxième année au baccalauréat. La conférence du 21 janvier permettait de faire la promotion des activités de recrutement chez Ubisoft, de parler de la vie au sein de l’entreprise et de faire la promotion de l’emploi dans l’industrie du jeu vidéo. Les représentants sont motivés à rencontrer les étudiantes et étudiants pour leur présenter ce que Ubisoft représente et peut leur offrir.


Partager cette publication