Un album un peu trop sucré

Par Marc-Antoine Grégoire

Julie Brunet, mieux connue dans le cas présent sous le pseudonyme Grenadine, a lancé son premier album éponyme le 29 janvier dernier. Cet album, qui est la suite d’un EP lancé en 2010, est très intéressant à écouter, mais a certaines longueurs.

Après avoir accompagné plusieurs artistes au violon, Julie Brunet a commencé à écrire timidement ses chansons, qu’elle décrit de pop tantôt électro tantôt mélancolique, en 2007. De fil en aiguille, Grenadine décide de sortir son propre album, de ne plus être un accompagnement du cocktail musical d’autres artistes.

Un premier album à la sonorité assez légère, qui mélange très bien la voix cristalline de la chanteuse aux arrangements doux et bien orchestrés par Jérôme Minière, se laisse écouter très facilement. L’accord entre la guitare, le piano, la basse, la batterie et le violon se fait tout seul au creux de l’oreille.

Les paroles représentent bien la description qu’elle fait de son genre musical : c’est pop mélanco-dansant-triste. Parfois, les textes rappellent le premier album de Cœur de Pirate. D’ailleurs, sans faire trop de comparaisons, l’album ressemble à un mélange de Béatrice Martin, de Fanny Bloom et d’un peu de yéyé. La touche yéyé se retrouve entre autres dans la chanson Oublie-la, où on voit les mini-jupes et les boîtes à gogo.

Moi, je voyais Michèle Richard chanter. Mais dans le temps qu’elle avait encore de la suite dans les idées. Et qu’elle ne chantait pas du Ozzy Osbourne.

Petit hic : l’album a dix chansons, mais l’impression d’écouter deux fois la même chanson est parfois forte. Le début nous laisse percevoir un album qui nous fera monter dans un crescendo de chansons, mais rendu à la moitié du parcours, l’album semble faire un peu de surplace. Les rythmes se « normalisent » et ne se renouvellent pas.

Néanmoins, c’est un album qui vaut l’écoute, surtout pour les amateurs de voix cristalline et douce. Malgré la cadence un peu lente de l’album, il laisse prévoir un grand talent pour la suite de sa carrière.

Grenadine : 5,2/7


Crédit photo © grenadinemusique.com

Partager cette publication