Un été avec…

Il n’est jamais facile, lorsqu’on nous le demande, de choisir des « propositions de lecture » pour l’été. La lecture est une aventure individuelle qui est propre à chaque lecteur. De plus, il y a tant de classiques à nommer, tant de nouveautés qui méritent une place! Le choix est toujours difficile. Malgré vents et marées, voici les quelques livres qui, selon moi, méritent de vous voler du temps de plage durant vos vacances!

Par Félix Morin

Noces d’Albert Camus

Et oui, ici, Camus nous invite à ne faire qu’un avec le monde, de partir en voyage de noces avec la nature. On a ici les lignes du Camus d’avant L’Étranger, mais surtout du Camus d’avant la tuberculose. On y apprend à profiter du monde comme il se doit. Ce grand « oui » au monde et à la beauté de son Algérie natale qu’on oublie, malheureusement, trop souvent. Albert Camus nous donne aussi, dans ces quelques pages, une leçon qui devrait être au cœur de chaque été : « Vivre, ce n’est pas se résigner. »

Page 13 - livres - Patrick ModianoUn pedigree de Patrick Modiano

Dans ce livre autobiographique, Patrick Modiano nous amène au cœur de sa vie. Un livre avec un « Je » assumé et fort, et une écriture simple. Voilà tout ce qu’il fallait au plus récent gagnant du Prix Nobel de littérature pour nous permettre de nous glisser, pour quelques pages, jusqu’aux racines d’une œuvre qui, à défaut d’être très connue au Québec, a la pertinence des trésors cachés.

Page 13 - livres - Boris Vian.pjpegL’écume des jours de Boris Vian

L’été, on tombe amoureux ou on s’attache à une personne juste le temps qu’il faut avant que la vie nous rattrape. Pour ma part, rien de mieux que ce roman totalement fou pour me rappeler ce qu’est l’amour dans ce qui le rend fugace et inaccessible. Si vous voulez rendre votre été un peu plus beau, lisez ce livre. Si vous voulez perdre deux heures et avoir le goût de vomir, le film est tout aussi conseillé pour ces fins.

Guerre et paix de Tolstoï

Bien non! Je niaise.

La fête de l’insignifiance de Milan Kundera

Si voulez lire un roman drôle, faussement simple et dont vous allez être incapable de résumer à vos amis, voilà le livre qu’il vous faut. L’insignifiance est reine de notre monde et Kundera nous permet de mettre le doigt dessus. Il nous arrache des sourires, nous fait prendre conscience de l’insignifiance qui nous habite et nous laisse avec l’idée qu’il faudrait peut-être regarder le monde autrement.

Page 13 - livres - Romain GaryLa vie devant soi de Romain Gary

Je dois le dire, je n’avais pas encore lu le fameux « second » Goncourt de Romain Gary (sous le nom d’Émile Ajar à l’époque). Je suis présentement en train de le lire et il m’a fallu tout mon surmoi pour lâcher ce bouquin et vous écrire ces quelques lignes. Si vous n’avez pas lu ce livre, vous devez le faire. Vous ne savez juste pas jusqu’à quel point vous allez vous rendre heureux avec ça.

Page 13 - livres - Le gai savoirLe gai savoir de Nietzsche

N’ayez pas peur. Ce livre d’aphorismes vous permet d’aller et de venir comme vous le voulez. Oui, le contenu est sérieux, mais la délicatesse de la forme permet de continuer de réfléchir entre deux autobus ou dans le métro sans avoir à s’épuiser. Nietzsche est un écrivain de génie et un philosophe. Sa prose est riche, magnifique et il ne faut qu’un aphorisme du gai savoir pour changer votre vie. Du moins, il a changé la mienne.

Page 13 - livres - Dany lafferiereL’odeur du café de Dany Laferrière

Un livre inconnu d’un auteur qui est loin de l’être. Avec ce livre, on retourne à Petit Goâve avec l’auteur lorsqu’il était jeune. Il nous plonge dans cette odeur si caractéristique du café. Pour ma part, et ma dépendance au café n’est plus à prouver, je plonge dans un monde que je ne connais pas, mais les arômes du café et la narration me font sentir comme chez moi!

Partager cette publication