Comme chaque année depuis 2003, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) remet des bourses de soutien à la recherche pour des étudiants aux cycles supérieurs. Cette année, Raphaël Bergeron-Gauthier, étudiant à la maitrise en histoire à l’Université de Sherbrooke, est l’un des chanceux qui s’est mérité une bourse d’une valeur de 9500 $. Fier de son accomplissementle journal Le Collectif a décidé de rencontrer Raphaëafin den apprendre davantage sur son projet de recherche.  

Par Ariane Lacerte 

Source : Raphaël Bergeron-Gauthier

Le lauréat, originaire d’Asbestos, a développé son intérêt pour l’histoire et les sciences humaines lors de son parcours collégial. À la suite de son passage au Cégep de Sherbrooke, il s’est inscrit au baccalauréat en histoire à l’Université de Sherbrooke, qu’il a complété en 2019 avec une mention d’excellence. 

Depuis le début de sa maitrise, il a eu l’occasion d’organiser des colloques et congrès et d’y faire des présentations, de siéger à l’association des étudiants de maitrise et de doctorat en histoire de lUniversité de Sherbrooke (AEMDHUS), d’être coordonnateur de la Revue d’histoire de l’Université de Sherbrooke (RHUS), de collaborer à la rédaction d’un manuel scolaire dédié aux étudiants de niveau collégialde publier un chapitre de livre dans un ouvrage collectif, d’être finaliste du concours de vulgarisation scientifique de l’Université de Sherbrooke en 2020 et de créer un carnet de recherche diffusé en ligne sur le site Internet Historiamatica 

Joseph Drapeau : une vie à étudier  

En mélangeant implications scolaires et excellence académique, Raphaël Bergeron-Gauthier a pu remporter de nombreuses bourses, dont une dans le cadre du concours2020-2021 du Programme de soutien à la recherche de Bibliothèque et Archives nationales du QuébecLAsbestrien, inscrit au département d’histoire, a obtenu une bourse de 9500 $ pour son projet de maitrise intitulé «Joseph Drapeau (1752-1810)  Les stratégies familiales, professionnelles et foncières d’un seigneur-marchand canadien». Ces fonds lui permettront de faire des recherches dans les fonds d’archives et les collections patrimoniales de BAnQ 

«L’objectif de mon mémoire se divise en deux. D’une part, je désire étudier la trajectoire de la vie de Joseph Drapeau, un seigneur-marchand aux origines modestes qui a réussi à se bâtir une fortune considérable. D’autre part, à travers son parcours, j’observe les porosités qui ont caractérisé la transition entre deux modes de production économiques au Canada au tournant du XIXesiècle, puisque Drapeau a simultanément bénéficié de revenus en provenance de ces modes de production économiques.» – Raphaël Bergeron-Gauthier, étudiant au département d’histoire de l’Université de Sherbrooke 

En entrant au baccalauréat, Raphaël n’aurait jamais imaginé avoir comme sujet de recherche l’histoire du Québec. Pourtant, c’est au cours d’une activité de recherche avec le professeur Benoît Grenier que son intérêt pour ce sujet s’est grandement développé. C’est d’ailleurs avec Benoit Grenier qu’il a décidé de poursuivre son parcours académique au deuxième siècle. Cest après quelques discussions avec son directeur de recherche que Raphaël a finalement trouvé son sujet de mémoire. Le parcours de Joseph Drapeau, ainsi que l’étude de la transition économique du féodalisme au capitalisme l’ont grandement interpelé. 

Un historien dans la cité 

L’étudiant, qui aspire à continuer ses recherches sur la famille Drapeau au doctorat, vulgarise ses résultats de recherches actuels sous forme de carnet de recherche. Ses articles sur l’histoire sont disponibles à tous, sur le site Internet Historiamatica, développé au sein même de l’Université de Sherbrooke. Les curieux peuvent aller lire les articles de Raphaël Bergeron-Gauthier et d’autres étudiants en sciences humaines sur cette plateforme 

La Fondation de BAnQ 

Crédit : Raphaël Bergeron-Gauthier

En 2003, BAnQ a créé le Programme de soutien à la recherche dans le but de mieux faire connaître la richesse et la diversité de ses collections patrimoniales et de mettre en lumière ces travaux. Depuis 2010, les bourses remises dans le cadre de ce programme sont financées par la Fondation de BAnQ. Cette année, l’organisme a versé, au total, 56500 $ en bourses à cinq étudiants. 

Dans le cadre de son projet de recherche sur Joseph Drapeau, RaphaëBergeron-Gauthier utilisera sa bourse afin de consulter les fonds d’archives qui sont principalement disponibles à Rimouski. Sa bourse l’aidera notamment à l’achat d’innombrables livres qui sont indispensables à son parcours académique. Prochainement, la bourse l’aidera à couvrir les frais associés à d’éventuelles présentations dans des congrès scientifiques et colloques. 

 

Partager cette publication