Un événement qui prouve l’importance de l’art à l’Université de Sherbrooke

Par Ariane Dorion

Ce vendredi aura lieu le vernissage annuel de L’art pour tous! à la Galerie d’art de l’Université de Sherbrooke. Présentant plus de 90 œuvres, cette exposition est une fenêtre sur la collection de l’Université. L’événement permet aux membres du personnel de choisir une œuvre coup de cœur, qui sera par la suite accrochée dans leur bureau.  Le Journal Le Collectif a rencontré Suzanne Pressé, commissaire de la Galerie, pour en discuter.

En plus d’offrir un certificat en arts et de présenter deux espaces galerie sur la campus principal, l’Université orne fièrement ses murs des œuvres d’art de sa collection. Avec quelques 2000 pièces, il y en a pour tous les goûts. C’est pourquoi on invite les employés des trois campus à venir à la Galerie pour choisir celle qui saura égayer leurs journées au travail. En ce moment, c’est 930 œuvres d’art qui sont réparties dans différents bâtiments.

Une exposition riche d’un but différent

Les étudiants sont également invités à prendre part à cette exposition des plus originales. En effet, la disposition des œuvres est inspirée de la muséographie du 19e siècle, nous a expliqué madame Pressé. C’est une rare occasion de voir les murs de la galerie fournis d’une centaine de tableaux et de photographies de tous genres.

Le titre de cette exposition, « L’art pour tous! », annonce d’ailleurs la pluralité des œuvres présentées. « J’essaie de montrer une variété de styles, de genres, d’artistes, de formats. D’abord pour montrer la qualité de la collection de l’Université et ensuite pour que les gens aient du choix. » C’est à la commissaire de décider, chaque année, quelles œuvres seront exposées. On en reconnait quelques-unes des dernières expositions, mais la plupart d’entres elles sont restées cachées du public pendant plusieurs années.

Le vernissage, une fête à ne pas manquer

C’est vendredi, de 11 h 30 à 13 h 30 qu’aura lieu le vernissage. L’équipe de la galerie sera présente pour guider les visiteurs et on offrira une collation. L’exposition sera accessible à tous jusqu’au 30 juin.

La présence manifeste des œuvres d’André Le Coz

L’Université possède 120 000 négatifs et 100 photographies développées de l’artiste André Le Coz. Une place particulière est consacrée à ses images de comédiens sur scènes. Dernier photographe québécois à avoir ainsi immortalisé le jeu théâtral, cet artiste marque l’imaginaire avec ses clichés. « Avec Le Coz, l’instant dramatique est plus intense », nous a dit madame Pressé.

Loin d’être le seul artiste québécois représenté, André Le Coz est affiché aux côtés de nombreux artistes de la région, de tous les âges et de tous les styles.


Crédit Photo @ Josianne Bolduc

Partager cette publication

Laisser une réponse