Crédit : ARCHIVES LA TRIBUNE, FRÉDÉRIC CÔTÉ
Crédit : ARCHIVES LA TRIBUNE, FRÉDÉRIC CÔTÉ

Par Bernard Beausoleil Chartrand

Depuis près d’un an, l’administration de l’Université de Sherbrooke est en discussion avec la FEUS et le REMDUS à propos de probables nouveaux frais afférents. Le rectorat tente ainsi d’amortir les énièmes coupes budgétaires imposées par Québec. Dès cette rentrée, une nouvelle ligne apparaitra sur votre facture étudiante. Le montant n’est pas encore officiel, mais on sait déjà que celui-ci sera calculé selon le nombre de crédits auxquels vous êtes inscrits. De plus, il s’agira d’un coût institutionnel non obligatoire (FINO), ce qui signifie qu’à l’instar de plusieurs frais afférents à l’UdeS, il y aura une procédure permettant de se faire rembourser le tout. Ali Sbai, responsable aux relations et communications à la FEUS, souligne que l’association étudiante consacrera beaucoup d’efforts à communiquer avec ses membres afin de les informer de la manière de se retirer de cette cotisation.

Si la formule des frais institutionnels obligatoires (FIO) avait été choisie, cela n’aurait pas nécessairement amené plus d’argent à l’Université. Un référendum aurait été enclenché obligatoirement chez les étudiants et il est peu probable que ceux-ci auraient voté en faveur de payer davantage. De plus, une telle consultation aurait engendré des coûts supplémentaires.

Partager cette publication