Un pari réussi pour Maître Stéphane Reynolds

Par Martine Dallaire

C’est le 10 juillet dernier que s’est terminée la traversée pancanadienne à vélo de Maître Stéphane Reynolds, chargé de cours à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke. Ce dernier s’était donné comme mission d’amasser des fonds pour venir en aide à Autisme Estrie, ainsi qu’au Fonds Sébastien-Duchesne de la Maison Aube-Lumière.

En tout, l’avocat a effectué un parcours totalisant 8 888 kilomètres, dont 7 000 kilomètres au cours desquels il a enfourché son vélo. Le trajet visant à parcourir le pays d’un océan à l’autre s’est déroulé strictement en sol canadien. Il a mis 60 jours à effectuer le trajet, qui lui a permis d’amasser la rondelette somme de 20 000 $.

D’un océan à l’autre

Me Reynolds a quitté Sherbrooke le 1er mai dernier pour se rendre vers les Maritimes, plus précisément à Terre-Neuve-et-Labrador, en passant d’abord, par la Nouvelle-Écosse. Puis, il a pris l’avion en direction de Vancouver pour recommencer à pédaler en direction du Québec, en traversant les provinces de l’Ouest.

Les intempéries au rendez-vous

Le cycliste a dû faire face aux aléas de Dame Nature dès le début de son aventure en raison de la pluie et du froid qui l’ont accaparé durant les deux premières journées. Il ne s’est pas laissé abattre pour autant et c’est avec détermination qu’il a affronté une piste cyclable glacée le troisième jour. Les forts vents et le temps frais du mois de mai ont aussi augmenté le coefficient de difficulté de l’expédition d’un cran. En dépit des légères difficultés qui se sont présentées en début de parcours, le cycliste, accompagné de sa conjointe et de sa mère, a pu profiter de la température clémente et de points de vue intéressants. Le voyage s’est ensuite déroulé sous le soleil et les comparses n’ont connu que six jours pluvieux, tout au long de leur parcours.

Il a également pu compter sur l’appui d’amis et de connaissances pour l’hébergement durant une grande partie de son périple, ainsi que sur l’indéfectible complicité de sa mère qui le suivait en caravane avec une tente.

En mémoire d’un être cher

S’il a choisi de verser une partie des sommes amassées au fonds Sébastien-Duchesne de la Maison Aube-Lumière, c’est que Stéphane Reynolds et un groupe d’amis ont créé un fonds en mémoire de leur collègue et ami, Sébastien Duchesne, décédé d’un cancer. Les sommes amassées seront destinées aux petits visiteurs qui iront voir un parent à la Maison Aube-Lumière. En effet, l’aménagement d’aires de jeux et de divertissement permettra aux enfants de se distraire un peu.

Un attachement envers Autisme Estrie

La cause de l’autisme a également interpellé l’avocat en raison du fait que son neveu est atteint d’un trouble du spectre de l’autisme. Les fonds recueillis dans le cadre de son périple à vélo serviront à renouveler le coin lecture de l’organisme Autisme Estrie.

Objectif presque atteint

L’objectif de départ était fixé à 25 000 $ et l’avocat est revenu avec 20 000 $ en poche. Il est toutefois encore possible de l’aider à atteindre son objectif initial en faisant un don sur son site  web au 8888km.org.

Partager cette publication