Un projet écoresponsable pour les intégrations!

 

Page 18 - Laurence Poulin-Qui dit prochaine rentrée universitaire-15 août 2015-crédit Voltaic

C’est donc en vue des initiations organisées par diverses facultés et par différents programmes de l’UdeS que je me suis entretenue avec William Leclerc-Bellavance, instigateur d’un projet écoresponsable en lien avec ces activités de la rentrée. Son projet consiste à un partenariat avec des producteurs de coton de l’Estrie et des commanditaires afin de rendre possible la création de chandails d’initiations de l’UdeS plus écoresponsables. Ainsi, je l’ai sondé afin d’en savoir davantage sur lui et sur son projet.

Par Laurence Poulin

Es-tu étudiant à l'Université de Sherbrooke et si oui, en quoi? 

Oui, je suis étudiant en biochimie de la santé.

Comment t'es venue l'idée de mettre sur pied ce projet écoresponsable d'envergure?

Personnellement, je priorise l'achat local. L'industrie du textile est particulièrement difficile envers les pays sous-développés. J'y ai pensé trop tard l'an passé, mais j'ai organisé les Jeux de biochimie 2015 en janvier et j'ai ajouté le volet écoresponsable aux jeux avec des chandails biologiques et fabriqués en Estrie. J'ai donc continué dans la même voie pour les intégrations.

Où en es-tu en ce moment avec ton projet avec la rentrée et les initiations qui approchent? Est-ce que des associations étudiantes ont répondu positivement à ton projet?

Malheureusement, même si nous avons eu les prix avant que les associations ne commandent, plusieurs ont refusé pour des raisons diverses. Toutefois, plusieurs se sont engagées à participer l'année prochaine puisqu'elles pourront planifier leur budget en conséquence. Nous avons quand même réussi à commander 1500 chandails biologiques et fabriqués en Estrie. L'Université (SVE et SVE FMSS), la COOP et la FEUS ont répondu très positivement en supportant financièrement le projet, car l'augmentation des coûts est la principale réticence de certaines associations.

Dans quel but as-tu voulu lancer ce projet?

Simplement parce que c'est la chose logique à faire, selon moi. On parle d'environ 2500 à 3000 chandails qui sont commandés dans des pays en développement chaque année pour les intégrations. Il y a plein de raisons pour lesquelles on devrait prioriser l'achat local, soit les enfants travailleurs, le nombre d’heures travaillées par les ouvriers qui sont souvent de douze heures par jour, sept jours par semaine, les mauvaises conditions au niveau de la sécurité, le très petit salaire, etc.

Es-tu seul ou tu as une équipe autour de toi dans tout ça?

Je suis seul dans ce projet.

Comment as-tu réussi à approcher des fournisseurs estriens de coton biologique?

Attraction est une compagnie bien implantée au Québec pour sa série Éthica, il n'a donc pas été difficile de communiquer avec elle.

Nous souhaitons donc bonne chance à William dans son projet innovateur et espérons que les différentes associations de l’UdeS puissent prendre part à ce projet pour les activités de l’an prochain!

Sur ce, bonnes activités d’initiation et d’intégration à tous et bonne rentrée 2015!

 

Partager cette publication