P7 httphughsroom.comAvec les tempe^tes de neige qui ne finissent plus de retarder le printemps, certains peuvent se sentir un peu a` bout de souffle, fatigue´s, irrite´s, tristes face a` la situation. C’est donc le moment tout indique´ pour vous procurer une petite dose de bonheur avec le dernier album double de Craig Cardiff, Love Is Louder (Than All This Noise) Part 1 & 2, paru a` la fin de 2013.

Catherine Gosselin

Pour ce quinzie`me album, le chanteur originaire de l’Ontario s’est concentre´ sur un message bien pre´cis : de s’accrocher a` demain, que les choses seront OK. Cardiff avait l’habitude de faire circuler un « livre des ve´rite´s » en demandant a` ses fans d’y e´crire quelque chose de vrai a` leur sujet. Certaines des confessions e´taient si tristes et noires qu’elles ont donne´ envie au chanteur folk de re´conforter ces personnes, d’ou` la naissance de Love Is Louder (Than All This Noise) Part 1 & 2.

Part 1

Le premier CD nous propose des chansons aux textes porteurs de messages rassurants, que ce soit de faire fi des commentaires ne´gatifs des autres, d’apprivoiser les de´mons qui nous habitent, d’avoir confiance en soi, etc. Ces the`mes un peu glauques sont heureusement accompagne´s d’arrangements musicaux rappelant une fanfare dans une parade, ce qui rend la premie`re partie plus joyeuse a` l’oreille et incitante a` chanter le bonheur. On y retrouve un me´lange de percussions et de guitare e´lectrique, mais surtout un co^te´ plus consolateur dans la voix du chanteur.

Part 2

Pour la seconde partie de l’album double, Craig Cardiff reprend sensiblement les me^mes chansons, toutefois sur un rythme plus lent et une musique plus douce. Tandis que les neuf premie`res chansons donnent envie de tendre la main vers le bonheur, les douze dernie`res sont perc¸ues comme un gros ca^lin que nous donne le chanteur. En misant davantage sur la pre´sence du violon et du piano ainsi que sur une voix triste et profonde, Cardiff conserve le co^te´ humain que l’on retrouve sur ses pre´ce´dents albums.

Somme toute, l’album double de Craig Cardiff est en soi une agre´able source de re´confort musical qu’on se doit de posse´der dans notre re´pertoire personnel pour les journe´es un peu plus sombres de notre existence. Toutefois, je crains que la division des pistes en deux disques — un plus joyeux et l’autre tre`s me´lancolique — rende la Part 2 un peu moins populaire et appre´cie´e du public.

Note : 6/10

Partager cette publication