Un véritable tour du chapeau pour Ricardo Trogi!

Par Katrine Joncas

Le mercredi 18 juillet dernier avait lieu l’avant-première sherbrookoise du troisième film sur l’histoire du cinéaste Ricardo Trogi, 1991. C’est dans une ambiance hors du commun que les fans de la série ont pu découvrir le petit nouveau d’une série qui a conquis le cœur des Québécois au cours des dix dernières années. Encore une fois, les fous rires et les souvenirs étaient au rendez-vous.

C’est dans la cour de La Maison du cinéma que les chanceuses et chanceux invités à la première du film étaient attendus. Certains avaient gagné des billets à la radio, d’autres s’en étaient tout simplement procurés pour être sûrs de ne pas manquer l’événement. Thématique italienne était de la partie : soda italien et bouchées aux saveurs italiennes du restaurant Pizzicato, situé tout près du cinéma, étaient servis aux gens. La radio Énergie était aussi sur place pour enjouer la foule et faire tirer des casquettes ainsi que des chandails du film avant la représentation. Quelques membres de l’équipe prenaient aussi part à l’événement, notamment Ricardo Trogi, le réalisateur, accompagné de celui-ci qui joue son rôle depuis maintenant dix ans, Jean-Carl Boucher. De plus, celui qui incarne un tout nouveau personnage dans ce troisième film et qui fait sa première apparition cinématographique, Alexandre Nachi, était aussi de la partie.

Benvenuti in Italia!

Dans ce troisième film, Ricardo, 21 ans et étudiant en cinéma à l’UQAM, amène le public en Italie alors qu’il s’y rend pour conquérir le cœur de la femme de sa vie, Marie-Ève Bernard, interprétée par Juliette Gosselin. L’éternel romantique vivra, comme à l’habitude, plusieurs pépins lors de son escapade durant laquelle il fait la rencontre de plusieurs personnes qui marquent le cours de son voyage. Des paysages à couper le souffle sont présentés dans le film et font vivre ou revivre les expériences de voyage classiques à ceux qui ont voyagé en Europe au début des années 1990.

Des retrouvailles tant attendues

Plusieurs personnages du film ayant véritablement charmé le cœur du public en 2009 à la sortie de 1981, le premier film de la trilogie, étaient encore au rendez-vous cette année. Notamment, la fameuse Claudette (Sandrine Bisson), la spontanée et hystérique mère de Ricardo, se retrouve dans le film et elle livre une performance encore aussi juste et tordante. Aussi, la sœur de Ricardo, interprétée par Rose Adam, qu’on se rappelle avoir vue crier drôlement le nom de son chat Caramel dans les précédents films, ainsi que son père, interprété par Claudio Colangelo, apparaissent aussi à quelques moments.

Malgré le petit creux au milieu du film alors que Ricardo est en Italie et que Marie-Ève Bernard est en voyage dans une autre ville du pays, le film est rempli de rires et d’éléments auxquels plus d’un peut s’identifier. De plus, les passages de type cinéma classique en noir et blanc où l’on voit Ricardo accompagné de sa bien-aimée sont succulents. La finale peut en laisser quelques-uns perplexes par rapport à une possible suite au film. Bien qu’il ait été annoncé que ce troisième film mettait fin à la trilogie, le film ne se clôt pas nécessairement sur un goût final. Ça reste à voir!

Le film sera en salle dès le 27 juillet prochain.


Crédit Photo @ 1991

Partager cette publication

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.