Une année de plus vient de se terminer

uneanneedepluspropreUne saison universitaire haute en couleurs et en émotions prenait officiellement fin pour la majorité des athlètes de l’équipe de natation du Vert et Or, lors du championnat par équipe (section 3) à Sherbrooke, du 2 au 4 mai dernier.

Julien Bilodeau

(capitaine de l’équipe de natation et président du comité des athlètes Vert et Or)

Après plusieurs centaines d’heures partagées dans les mêmes couloirs, la même piscine et le même complexe, les nageurs et nageuses du Vert et Or ont pris part à une compétition civile regroupant 500 athlètes, laissant cette fois-ci l’or et le vert de côté pour revêtir des couleurs bien différentes. En effet, nous avons pu voir nager trois recrues (Émile Lebel, Isa-Kelly Gagnon et Marie-Michèle Dugas) et les voir arborer les couleurs de Rimouski, alors que les vétérans Isabelle Chaput et Alexandre Connely portaient les couleurs de leur patelin, l’Outaouais. Certains nageurs, dont Jean-Christophe Lacasse et Alexandra Naisby, ont, quant à eux, représenté le club de natation de Sherbrooke durant cet affrontement qui s’est étalé sur trois jours. Cela fait toujours du bien de revenir nager avec les entraineurs qui nous ont vu grandir et qui nous ont entrainés, pour certains, depuis l’âge de 7 ans. C’est un plaisir d’affronter des coéquipiers et d’être les modèles lorsqu’on revient dans nos clubs respectifs. Il n’y a jamais rien de tel que de retourner nager ainsi qu’encourager et entrainer les plus jeunes qui nous appellent « monsieur » ou « madame ».

Lorsqu’on constate les sacrifices qu’une saison de natation nous demande, on se rend compte que ce qui fait de nous des sportifs d’excellence, ce n’est pas le temps investi à devenir les meilleurs, mais ce sont les choix que nous faisons. Après beaucoup de glace, des centaines de kilomètres de nage et le cadran et sa terrible alarme qui sonne sans relâche, on se sent, après cette fin de semaine, plus vivant que jamais. Car on a toujours le choix. Nous avons fait le choix de nous lever six matins par semaine, de nous entrainer fort (même pendant la période des Fêtes), de dire non à une bonne bière la veille d’une compétition. La première semaine est la pire, mais les autres s’apprécient plus. Oui, ça prend beaucoup de force, mais beaucoup de tête aussi pour continuer à avancer quand tout ton corps te dit d’arrêter. Les raisons existent par milliers pour justifier notre absence à un entrainement, mais il en existe une seule pour y aller et c’est l’honneur d’avoir la chance de porter la couleur verte et la couleur or. Ce qu’on nous demande en tant qu’étudiants-athlètes, c’est d’être bien plus que seulement des sportifs. On nous demande d’être des ambassadeurs et de contribuer au rayonnement du Vert et Or et de participer aussi à celui de l’Université de Sherbrooke. Quoi de mieux que de participer à une compétition et de retourner dans nos clubs d’origine pour inspirer la jeune relève. Après trois jours de compétition, de nombreuses découvertes et quelques déceptions, le club de natation de Sherbrooke est sorti grand vainqueur et a mérité sa place dans la section 2 l’année prochaine. Le club de natation de Montréal-Nord s’est retrouvé en seconde position et se mérite lui aussi un laissez-passer pour la section 2. Le club de natation de Charlesbourg s’est quant à lui mérité la bannière de l’esprit d’équipe. Tout le monde aime gagner, mais tous aiment encore plus recevoir une bonne tape dans le dos et croire en leur champion, voire même l’affronter.

Partager cette publication