Par Mireille Vachon

Me Sophie Martin, ancienne étudiante de l’Université de Sherbrooke, vient d’être nommée associée directrice du cabinet d’avocats Stein Monast, situé à Québec. Le passage à l’UdeS de l’avocate a été un tournant dans sa carrière, et lui a permis de se rendre où elle est aujourd’hui.

« M’inscrire à la maîtrise en fiscalité à Sherbrooke a été la plus belle décision que j’ai pu prendre dans ma vie professionnelle », avance Mme Martin, en entrevue téléphonique.

« Ça m’a amenée à avoir une belle carrière bien remplie, à aimer la fiscalité et à me développer comme personne avec cet atout-là », poursuit-elle.

Sophie Martin a obtenu son baccalauréat en droit à l’Université de Montréal en 1994, puis a fait son barreau l’année suivante. Elle a travaillé quelques années dans le domaine du droit avant de découvrir son intérêt pour la fiscalité, lors de son passage au ministère du Revenu du Québec, aujourd’hui remplacé par l’agence gouvernementale Revenu Québec.

« Pour moi, ç’a été un retour aux études. Ça m’a permis d’avoir des emplois en fiscalité, donc dans le domaine que j’aime, mais aussi d’avoir des opportunités de carrière vraiment plus intéressantes que si j’avais seulement fait mon bac en droit », indique Me Martin, qui a d’ailleurs fait partie de la cohorte de septembre 1998 avec sa bonne amie Marie-Andrée Babineau, actuellement professeure titulaire en fiscalité à l’UdeS.

C’est en 2000 que l’amoureuse du droit a fait ses débuts chez Desjardins Ducharme, l’ancienne entité de Stein Monast, qui s’est dissoute en 2007.

« En fiscalité, on travaille avec tous les secteurs de pratique, indique l’avocate, ce qui m’a permis de côtoyer beaucoup de personnes depuis 20 ans, et ainsi de me faire connaître. »

Ses expériences dans ce domaine lui ont également permis d’acquérir une bonne compréhension de la pratique et des objectifs de tout un chacun, ce qui fait de Me Martin une bonne candidate pour représenter le cabinet. Elle avait également été élue par les associés de Stein Monast en 2016 pour siéger au conseil d’administration.

Son plus gros défi dans ses nouvelles fonctions ? « Un défi humain », répond-elle sans hésiter.

« Je veux développer des relations humaines vraiment conviviales, autant entre collègues qu’avec les clients. Il ne faut pas minimiser l’aspect humain, qui fait en sorte que les gens sont motivés et qu’ils ont du plaisir à venir travailler. C’est vraiment important d’amener cette dimension au travail, surtout dans une période plus difficile causée par la pandémie, où on doit faire des rencontres virtuelles notamment », exprime-t-elle.

Dans le domaine du droit et de la fiscalité, c’est important de suivre sa passion, croit la nouvelle associée-directrice. « Que la passion d’une personne soit d’évoluer en droit avec les concepts juridiques ou encore d’explorer la planification, la comptabilité ou les calculs, l’important, c’est de se diriger dans quelque chose qu’on aime », conclut Sophie Martin.


Crédit Photo @ Stein Monast

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *