Une entente entre le SCCCUS et l’Université de Sherbrooke

classe videPar Stéphanie Bénard

Les chargées et les chargés de cours de l’Université de Sherbrooke ont finalement déclenché la grève générale illimitée le vendredi 14 novembre dernier. À la suite d’une semaine intensive de négociations entre l’Université et le SCCCUS (Syndicat des chargées et des chargés de cours de l’Université de Sherbrooke), les deux partis n’étaient pas venus à une entente concluante.

Les négociations entre le SCCCUS et l’Université de Sherbrooke duraient depuis 11 mois déjà. Les membres du syndicat avaient voté à plus de 90 % en faveur des moyens de pression, ce qui pouvait conduire jusqu’à la grève générale illimitée.

Les cours donnés par les chargés de cours ont donc été suspendus pour la journée de vendredi, alors que le syndicat et l’employeur se sont retrouvés devant une conciliatrice afin de poursuivre la discussion au sujet d’un nouveau contrat de travail. Une roulotte pour les grévistes avait même été installée près du campus principal, bien en vue.

Samedi matin, une annonce de suspension de la grève pour les cours du dimanche et du lundi fut émise. Le syndicat et la direction de l’Université de Sherbrooke ont conclu une entente de principe. Les chargées et les chargés de cours ont donc été conviés lundi soir à une assemblée générale extraordinaire sur l’adoption ou le rejet des offres de l’Université.

À la suite de cette assemblée, les quelque 150 membres du SCCCUS présents ont accepté presque à l’unanimité l’entente de principe avec l’Université de Sherbrooke, avec seulement un vote contre et trois abstentions. Le syndicat a donc obtenu pour ses membres de nombreux gains, comme une meilleure représentation au sein de différentes instances de l’Université et les augmentations salariales demandées pour 2013 et 2014, conformément à la politique salariale gouvernementale.

La convention sera donc signée en décembre et en janvier et elle sera valide jusqu’en mars 2018, même si elle devra être rouverte pour discuter de plusieurs paramètres financiers encore inconnus.

Les modalités de reprises de cours seront communiquées aux étudiants en fonction de leur faculté. Restez à l’affût de vos courriels !

 

Partager cette publication