Une fanfare sherbrookoise dans votre salon

Par Lévy Leblanc

Jeudi dernier, le 6 juin, avait lieu le lancement de l’album En Cavale de Ze Radcliffe Fanfare, à La Petite Boîte Noire. Pour ceux qui n’ont pas encore osé venir les voir, ces musiciens jouent de la musique traditionnelle d’un peu partout dans le monde, réarrangée à leur sauce pour leur instrumentation.

Quand on pense à une fanfare, on s’imagine typiquement plein de musiciens avec une multitude de cuivres… et cet ensemble fait honneur à votre imagination, avec pas moins de 12 musiciens sur scène. On peut y entendre trombones, trompettes, euphonium, sousaphone, banjo, accordéon, clarinette, violon, percussions et voix. Pour ce qui est de leur style musical, on peut percevoir de la musique d’un peu partout dans le monde, avec un accent particulier sur l’Europe de l’Est et sur l’Amérique du Sud, mais aussi une bonne touche du Maghreb.

Ce lancement fut un franc succès, à commencer par le 5 à 7, durant lequel la fanfare a opté pour une version acoustique de quelques pièces sur la terrasse, en offrant de la pizza de chez A Pizza Sherbrooke au public.

Les auditeurs se sont multipliés pour remplir complètement la salle pour le véritable spectacle en soirée. La première partie était assurée par Banitsa, un groupe de musique montréalais ayant un style semblable à celui de la fanfare, avec un petit faible pour les pièces extrêmement rapides et aux lignes très virtuoses.

Avec cette salle bien réchauffée, Ze Radcliffe Fanfare a reçu un accueil chaleureux lors de son entrée sur scène. La fanfare est entrée graduellement au cours d’une première pièce, commençant bien calmement, pour donner ensuite un grand crescendo, de son autant que d’intensité musicale. Cette intensité marquait d’ailleurs le début d’un petit marathon musical, enchaînant plusieurs pièces d’affilée, toutes plus intenses les unes que les autres. L’ensemble a pu voir la foule se déchaîner en dansant et en se laissant aller sur ses rythmes endiablés.

Un des points forts de la soirée est lorsque le public a entonné les paroles de Tomu Kosa avec la fanfare. Ce fut une véritable surprise pour l’ensemble d’entendre plusieurs dizaines de voix chanter ce single relâché seulement quelques semaines avant le spectacle!

Le groupe a aussi profité de cette soirée pour intégrer une nouvelle musicienne, Laetitia Francoz, au violon, qui est d’ailleurs la fille de Maxime Lévesque, un des percussionnistes du groupe. Maxime a d’ailleurs dit qu’il ne pourrait pas imaginer une activité plus agréable et le rendant plus fier que de partager la scène avec sa fille. Le groupe a aussi joué pour la première fois devant public une composition du batteur du groupe, Francis Marcoux, la pièce nommée Fanfarsic.

Les albums sont en vente dès maintenant, vous pourrez les trouver au Musique Cité ainsi que chez A Pizza Sherbrooke, ça vous donnera le plaisir d’avoir une fanfare sherbrookoise dans votre salon quand vous le voulez!


Crédit Photo @ Émilie Walch

Partager cette publication

Laisser une réponse