Université de Sherbrooke, cette année, tu es ma Valentine

Par Marie-Hélène Beaupré

En cette période où prennent place les jeux de concentration tels que génie, commerce, communication et bien d’autres, on perçoit une vague d’amour intense envers les institutions d’enseignement supérieur émerger au sein des délégations de toutes les universités du Québec. Toutefois, un sentiment d’appartenance et de fierté immense ressort des délégations sherbrookoises, et ce n’est pas pour rien!

À notre grande joie, un article paru récemment soulignait que le niveau de bonheur des étudiants de la grandiose Université de Sherbrooke est le plus élevé au Canada, et ce n’est pas qu’une étude qui le prouve, c’est aussi un fait observable, une vibe qu’il est possible de ressentir aisément à l’instant où l’on met le pied sur le campus universitaire.

Sherbrooke, c’est bien plus qu’une simple école, c’est une grande famille, un territoire neutre où s’allient des cultures diverses pour vivre ensemble l’expérience d’une vie. À Sherbrooke, on ne fait pas qu’étudier, on n’est pas qu’un numéro parmi tant d’autres dans des classes de 200 personnes, on fait partie d’un tout, et laisse-moi te dire que c’est un maudit beau « tout ».

Il ne faut pas oublier aussi que le 1er mars arrive à grands pas et donc que la période d’inscription pour la session d’automne se termine bientôt. J’aimerais en profiter pour dire à tous ceux qui hésitent ou n’ont pas encore choisi leur institution d’enseignement pour l’an prochain que peu importe l’endroit d’où vous venez, vous avez votre place ici à Sherbrooke si vous voulez tripper, rencontrer des gens que vous n’oublierez jamais, passez vos jeudis un peu « cocktail » et surtout vivre dans un endroit où vous ne vous fondez pas dans le décor, mais où vous ferez plutôt partie du décor.

Venez apprécier la vie universitaire avec des gens en or, des gens qui vous feront sortir de votre coquille au point de venir vous déguiser tout croche aux 5 à 8, oui oui. Tu peux toi aussi vivre le phénomène Usherbrooke et te sentir inclus à part entière. Je vais faire plus que te dire de venir étudier à l’UdeS, je vais te dire que l’UdeS, c’est toi, parce que cette université-là, elle ne fera pas de caprice et elle va te prendre comme tu es Cute de même.

À tous ceux maintenant qui sont déjà de beaux étudiants de cette Université et qui lisent ces lignes, j’aurais juste une chose à vous dire : « Vous me rendez fière. »


Crédit photo © Le Collectif

Partager cette publication

Laisser une réponse