Université de Sherbrooke, fondatrice du régime coopératif

 

Par Marie-Élaine Lehoux

L’Université de Sherbrooke est reconnue pour plusieurs raisons. L’une d’elles est sans aucun doute son programme de régime coopératif (coop) pour son placement en stage dans plusieurs domaines. Rappelons-nous sa raison d’être.

Le campus de l’Université de Sherbrooke (UdeS) est rempli d’histoire, d’événements marquants et de caractéristiques uniques. L’une d’elles qui peut surgir rapidement à nos esprits est certainement l’option du régime coopératif.

D’où ça vient?

L’Université de Sherbrooke instaurait le régime coop en 1966. En plus d’être l’université qui a mis sur pied ce programme, elle compte la plus grande équipe pour soutenir les étudiantes et étudiants dans leurs stages.

Son but?

C’est très simple, le régime coop vise le développement professionnel de la communauté étudiante inscrite au programme. Il vise aussi à mettre en pratique ce que l’étudiant a appris au cours de l’année dans des stages rémunérés. À la fin du baccalauréat, l’étudiante ou l’étudiant a amassé une année complète d’expérience dans son domaine.

Pourquoi choisir le régime coop?

Selon l’Université d’Ottawa et l’Université de Sherbrooke, il y a cinq bienfaits concernant ce régime. Tout d’abord, l’étudiant acquiert de l’expérience en milieu de travail tout en étant rémunéré.

Ensuite, en plus de développer des acquis, l’étudiant peut mettre à profit, dans un milieu concret, ce qu’il apprend dans ses cours. Il peut faire des liens entre la théorie et la pratique. Dans les expériences vécues sur le terrain, l’étudiant développe davantage ses compétences professionnelles. L’entrée sur le marché du travail en finissant le bac est alors bien amorcée.

De plus, le régime coop est aussi intéressant quand on parle d’exploration. Il permet, entre autres, aux étudiantes et étudiants de voguer à travers différentes possibilités d’emploi. Il est donc possible de voir plusieurs facettes de la profession. Elles et ils peuvent voir différentes méthodes de travail, différents postes dans le milieu, et plus encore.

Aussi, les étudiants ont également la possibilité de faire des rencontres clés qui faciliteront peut-être l’entrée sur le milieu du travail. Non seulement ils font de belles rencontres, mais ils en feront d’importantes aussi. En travaillant avec des professionnels du domaine, il y a possibilité de rencontrer des modèles à suivre ou non. Les étudiants peuvent s’identifier.

Pour finir, le régime coop permet à ses étudiantes et étudiants de voyager, de connaître plusieurs coins du Québec et de vivre des expériences uniques, enrichissantes et signifiantes. Quoi demander de mieux?

Des témoignages signifiants

Des témoignages d’anciens étudiants en régime coop m’ont confirmé les bienfaits véhiculés précédemment. En effet, ils constatent qu’ils ont appris davantage grâce aux stages. Les apprentissages les plus significatifs à leurs yeux sont les relations humaines en milieu professionnel, les expériences dans des milieux complètement différents et une vision d’ensemble du milieu professionnel. Ils affirment aussi en sortir gagnants par l’expérience qu’ils ont développée lors de leurs études.

C’est fait pour qui?

Le programme coop est offert dans 44 programmes de l’Université. Une équipe est là pour soutenir le cheminement de tous ceux qui s’y inscrivent.


Crédit photo © Cathie Lacasse-Pelletier

Partager cette publication