Par Christophe Lachance-Tardif

Les Alouettes de Montréal disputaient, jeudi soir dernier, leur premier affrontement de la saison régulière face aux Roughriders de la Saskatchewan au Stade Percival-Molson. La troupe dirigée par Jacques Chapdelaine a finalement remporté ce duel de façon dramatique par la marque de 17 à 16 à la suite d’un placement raté par les visiteurs. Ce résultat reflète bien la saison envisagée par les dirigeants du club, qui anticipe un bien meilleur sort que les deux dernières années pour l’équipe québécoise, même si quelques embuches sont à prévoir en cours de route.

Nouvelle saison, nouveaux visages

Les amateurs qui suivent de près la formation montréalaise sont conscients que les saisons 2015 et 2017 furent d’une amère déception pour l’ensemble de l’organisation, avec peu de points positifs et beaucoup de points négatifs à tirer de ces campagnes. En effet, après avoir raté les séries éliminatoires lors de deux saisons consécutives, l’organisation a effectué plusieurs changements de personnel au cours de la saison morte, autant pour ce qui est des joueurs que du personnel d’entraineurs et de l’administration. Jim Popp, la figure iconique de l’équipe depuis son arrivée en 1996, a été congédié par les propriétaires du club en raison de la dysfonction et de l’inaptitude de l’équipe.

Cette saison, on retrouve un nouveau directeur général, un nouveau quart-arrière et un nouvel entraineur-chef dans un tout nouveau système offensif. Beaucoup d’innovations sont à prévoir cette année. En effet, la communication entre Jacques Chapdelaine et Darian Durant sera l’élément clé pour bâtir la chimie d’équipe; un composant sous-évalué des équipes prétendantes.

Qui est Darian Durant?

L’arrivée de Darian Durant à titre de quart-arrière ajoutera une tout autre dimension à l’attaque montréalaise grâce à son habilité à courir avec le ballon de même que son ingéniosité à réaliser des lectures de jeu et à disséquer l’opposition; tous ces facteurs ont assez d’ampleur pour que les défenses adverses restent honnêtes et hors d’équilibre pendant 60 minutes de jeu.

Durant est un vétéran de 12 saisons au sein du football professionnel. Il a beaucoup d’expérience et possède deux coupes Grey à son résumé en plus de deux apparitions avec l’équipe d’étoiles de la LCF sous les couleurs des Roughriders. Durant stabilisera la position pour les Alouettes, eux qui cherchent désespérément un successeur adéquat à Anthony Calvillo, depuis que ce dernier a accroché ses crampons au crépuscule de la saison 2013.

Acquis lors d’une transaction de choix au repêchage plus tôt cet hiver, Durant est le prototype parfait d’un mélange de quart-arrière à la fois mobile et traditionnel. Son style de jeu est comparable à celui de Russell Wilson (Seahawks de Seattle, NFL), caractérisé par sa grandeur relativement petite pour un quart-arrière (5’11).

Bien entendu, le football demeure avant tout un sport d’équipe. Ceci étant dit, même si Durant affiche une excellente production derrière le centre, les autres unités devront être tout aussi productive si la troupe de Jacques Chapdelaine espère remporter la 8e coupe Grey de l’histoire de la formation québécoise.


Crédit Photo © Johany Jutras/CFL

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *