Par Nicolas Dionne

Retour à l’entraînement progressif hors du commun, annulation de la saison 2020, nouveaux uniformes et mesures logistiques changeantes jamais vues auparavant : voilà en quelques mots la période rocambolesque que notre équipe de football vit depuis mars dernier. Voici où en est l’équipe du Vert et Or dans sa quête d’excellence.

Une réponse du RSEQ difficile à avaler

La décision du 14 septembre dernier du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) de ne pas présenter de saison de football cet automne a été un coup dur en soi pour les étudiants-athlètes. Le RSEQ a choisi d’attendre au dernier moment avant d’annuler la saison des cinq équipes québécoises de la ligue. Cette situation n’a pas vraiment fait l’unanimité chez certains joueurs.

« Je devais m’entraîner tout l’été à 6 h le matin à cause de mon stage. C’était tout de même motivant, étant donné que l’espoir d’avoir une saison était là. Mais avec le temps, plus l’automne approchait, moins il y en avait et c’était difficile. Étant positionné entre deux chaises sans avoir de réelles informations quant à l’approche de la saison, lorsque la nouvelle est venue, le mal était déjà fait, et ce, même si je comprends totalement la décision », explique Marius Massé-Vincelette, demi défensif de deuxième année étudiant à l’École de Gestion en finance.

Tommy Roadley Trohatos, demi défensif, capitaine et étudiant en certificat en travail social, exprime que « c’était une année réellement importante pour moi, non seulement sur le plan personnel, mais également sur le plan collectif. La RSEQ nous a installés dans le néant tout l’été. La réponse de la ligue nous a empêchés de tourner la page complètement sur la saison 2020 et ainsi nous préparer plus tôt à l’automne 2021, une saison qui, je pense, sera l’une des plus cruciales pour le Vert et Or. Malgré tout, je reste positif quant à la situation ». Ce joueur est un potentiel espoir en vue du prochain repêchage de la LCF.

« Nous étions confiants d’avoir au moins un match cet automne. Avec la mauvaise nouvelle, le pourquoi de tous les efforts déployés n’était plus là. Ça a été lourd mentalement et ça a affecté la motivation des joueurs, mais également celle des entraîneurs sans aucun doute. On se devait d’être unis tous ensemble dans cette situation », souligne Mathieu Lecompte, entraîneur-chef.

L’équipe d’entraîneurs derrière ses joueurs

Avec la pandémie actuelle, le groupe d’entraîneurs se devait de faire preuve de créativité quant à l’encadrement des athlètes. Ces derniers ont travaillé fort afin de permettre à toute l’équipe de s’entraîner selon des mesures sanitaires strictes dès le mois de juin. Plusieurs éléments ont été mis en place, soit des sections attribuées à chaque athlète à chaque entraînement, des lavages de mains et d’appareils réguliers. Tout cela afin de garder les joueurs en bonne condition physique.

« Les coachs ont bien géré la situation. Ils ont toujours été là pour essayer de garder la motivation chez les gars. L’Université était aussi très présente pour la continuité de notre équipe. Elle nous a donné l’autorisation de pratiquer, nous a offert l’équipement dont nous avions besoin et elle ne nous a jamais laissé tomber », se réjouit le joueur Tommy Roadley Trohatos.

Ensemble vers 2021

2021 sera une année importante pour le Vert et Or. Misant sur un groupe de joueurs talentueux et une identité implantée, les joueurs sont optimistes quant au futur. « On avait un groupe spécial pour l’année que nous venons de perdre. Nous avons de bons joueurs et de bonnes recrues qui se sont ajoutées à ce même groupe. Mais pour 2021, j’ai encore confiance que nous allons être prêts à surprendre », mentionne le demi défensif Massé-Vincelette. Ce dernier désire accroître son rôle tant sur le terrain que sur le plan du leadership.

« On avait de grosses attentes pour 2020, le plan ne change pas pour 2021. C’est une année cruciale pour le programme. Avec l’équipe en place présentement, c’est réalisable et la montée d’une culture qui se réalise me force à croire que de bonnes choses vont arriver prochainement », explique monsieur Roadley Trohatos. Ce dernier espère performer ici, mais cultive l’objectif d’éventuellement laisser sa marque sur le terrain à l’échelle nationale.

Malgré l’annulation de la saison 2020, le Vert et Or ne se laisse pas abattre par la pandémie. L’échiquier étant dessiné, tout porte à penser que cette équipe saura se relever de brillante façon de cette situation difficile. C’est cet espoir qui anime les étudiants-athlètes passionnés de ce beau sport.


Crédit Photo @ Vert & Or

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *