Viens voir ailleurs si tu y es

Par Ariane Lacerte

Partir à l’étranger t’intéresse? Tu aimerais perfectionner une langue? Les échanges universitaires offerts par l’Université de Sherbrooke sont parfaits pour toi. La date limite pour les inscriptions arrive à grand pas, soit le 8 février, pour les départs à l’automne 2019 et à l’hiver 2020. Le journal Le Collectif s’est entretenu avec Christiane Fontaine, coordonnatrice des programmes d’échanges.

Les programmes d’échanges offerts par l’Université de Sherbrooke offrent la possibilité aux étudiants de faire une partie de leur cheminement universitaire à l’étranger. Les étudiants qui ont de l’intérêt pour l’international peuvent profiter d’une diversité de cours non offerts à l’UdeS et d’équipement impressionnant. C’est un bon moyen de perfectionner une langue et de faire du réseautage.

Les avantages de partir étudier à l’étranger

Lorsque vous faites une session à l’étranger, peu importe dans quel pays, vous ne payez que les frais de scolarité de l’Université de Sherbrooke. Sachant qu’au Québec les études sont relativement accessibles, vous avez un avantage monétaire. Même à l’étranger vous avez accès aux prêts et bourses offerts par le gouvernement du Québec. Deux bourses s’offrent aussi à vous, ce qui peut réduire considérablement le montant de votre échange. Il y a la bourse de mobilité, qui remet 4000$ par session à l’étranger, et LOJQ, qui est une bourse pour le transport. Dans les années antérieures, presque tous les étudiants ont eu accès à la bourse de mobilité. Comme mentionné par Christiane Fontaine, « ce qui rend exceptionnel les échanges étudiants, c’est la diversité du cursus académique et le réseautage qu’il est possible de faire à l’international ». Les universités partenaires offrent des cours de spécifications différentes et des professeurs avec des parcours marquants. C’est aussi un bon moyen de perfectionner une langue et de découvrir une nouvelle culture.

Exigences pour être admissible

Pour ce qui est des étudiants de premier cycle, il faut être inscrit à un programme de baccalauréat et avoir complété au minimum 24 crédits au moment du départ. « Cette exigence a principalement été mise en place pour que les étudiants aient le temps de s’adapter à la vie universitaire et au campus de l’Université de Sherbrooke », a mentionné Madame Fontaine. Il faut aussi que l’étudiant ait une moyenne minimale de 2,4 au moment du dépôt de sa candidature. Pour ce qui est des étudiants inscrits à des programmes des 2e et 3e cycles, ils doivent avoir une moyenne minimale de 2,7 au moment du dépôt de la candidature. Les étudiants à la maîtrise doivent avoir complété 9 crédits au moment du départ, les étudiants au diplôme de 2e cycle doivent avoir complété 12 crédits, les étudiants au doctorat de type de recherche doivent avoir complété 9 crédits et les étudiants au doctorat de type cours doivent avoir complété 18 crédits au moment du dépôt de la candidature.

Différents types de programmes d’échanges

Bien que le programme se présente comme un échange étudiant, il n’y a pas obligatoirement un étudiant de l’université partenaire qui viendra s’installer à Sherbrooke. Au tout début, l’étudiant qui veut faire un échange étudiant doit idéalement aller aux rencontres d’information qui ont lieu au Salon du Carrefour de l’information. Si l’étudiant est dans un programme coop, il doit s’assurer que le calendrier des activités pédagogiques de l’université d’accueil concorde avec le calendrier pédagogique de son programme. L’Université de Sherbrooke offre quatre programmes d’échanges.

Le programme NSE offre la possibilité d’aller étudier dans une université américaine et canadienne. La moyenne minimale de ce programme est de 2,7. Les étudiants intéressés à ce programme peuvent faire une demande jusqu’à cinq universités. Christiane Fontaine recommande le programme NSE pour les étudiants dans des programmes coop, car le calendrier pédagogique de ces universités est le même que celui de l’Université de Sherbrooke.

Le programme BCI offre la possibilité d’aller étudier en Europe, aux Amériques, en Asie et en Océanie. Ce programme demande une moyenne minimale de 2,4. Le programme d'échanges d'étudiants du Bureau de Coopération Interuniversitaire regroupe plus de 450 établissements partenaires à travers le monde. Il est possible de faire une demande pour trois universités dans le même pays.

Le programme de l’ACUFC offre la possibilité d’aller dans d’autres universités canadiennes et demande une moyenne minimale de 2,4. Le programme de l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne permet aux étudiants de niveaux collégial et universitaire de faire une ou deux sessions dans un établissement francophone canadien. Ce programme offre aussi de nombreuses bourses qui peuvent aider au financement de l’échange étudiant.

Les ententes bilatérales offrent la possibilité d’aller en Australie, en France, en Italie, au Japon et au Royaume-Uni. Les ententes bilatérales ne sont pas reliées à un programme, l’entente est directement entre le bureau international de l’Université de Sherbrooke et le bureau international de l’université partenaire. Pour ce qui est des moyennes minimales, tout dépend de l’université. L’information est disponible sur le site internet de l’Université de Sherbrooke.

Éléments à recueillir pour se préparer à partir

Pour déposer une demande, il faut remplir le formulaire de demande de participation selon le programme d’échange. Le formulaire est disponible au local E5-1283. Il faut aussi remettre, au moment de la demande, une photocopie de votre passeport ou de votre certificat de naissance. Il est aussi demandé de remettre une photocopie du plus récent relevé de notes. Pour les étudiants au baccalauréat ayant fait moins de 45 crédits au moment du dépôt du dossier, le relevé de notes collégial est obligatoire. Pour les étudiants au 2e cycle, le relevé de notes du baccalauréat est également exigé. De plus, une lettre de motivation rédigée dans la langue d’enseignement de l’université d’accueil est demandée, et elle doit inclure vos objectifs de formation (maximum une page). Aussi, une lettre de recommandation de la part du directeur de votre programme ou de votre responsable académique sera nécessaire. Il faut aussi que vous recueilliez, dans un tableau disponible sur le site internet de l’Université de Sherbrooke, le choix des cours de votre université d’accueil. Les cours doivent être approuvés par votre directeur de programme et doivent équivaloir au minimum de 12 crédits de l’Université de Sherbrooke.

Bien qu’il ne reste que peu de temps avant la date limite, l’échéancier est raisonnable pour recueillir tous les éléments. Les employés de l’Agence des relations internationales sont toujours présents pour répondre à vos questions.

Partager cette publication

Laisser une réponse