Vivez des Nuits en Or à la Maison du Cinéma

fcmsLe cinéma emblématique du centre-ville de Sherbrooke prendra des airs de France à la fin de la semaine lorsqu’il accueillera la Tournée des Nuits en Or où une sélection des meilleurs courts métrages de l’année primés par les plus grandes Académies de Cinéma du monde entier sera projetée.

Étienne Lessard

La Maison du Cinéma, reconnue pour sa programmation variée alliant cinéma du monde et cinéma commercial, comptera parmi les deux seules institutions qui accueilleront la tournée de notre côté de l’Atlantique. La Tournée des Nuits en Or, organisée par l’Académie des César, est présentée dans 17 villes françaises et 9 autres métropoles culturelles de Montréal à Rome. L’Académie des Arts et Techniques du Cinéma (César) profite de cette occasion pour aller à la rencontre des autres académies nationales et ainsi participer à l’échange entre les cultures.

L’éternel cinéma indépendant de Sherbrooke n’en est pas à son premier événement du genre. Il y a à peine quelques semaines, il organisait pour la première fois son Festival cinéma du monde de Sherbrooke où la diversité culturelle était projetée à travers plusieurs films de partout sur le globe.

Cliquez ici pour visionner la bande annonce de l'événement.

Parmi les œuvres présentées figurent ces huit trésors artistiques :

Avant que de tout perdre de Xavier Legrand (France)
30 min / fiction
César 2014 du Meilleur film de Court Métrage

Un jeune garçon fait mine de se rendre à l’école et se cache sous un pont. Une adolescente en larmes attend prostrée sur le banc d’un arrêt de bus. Une femme vient les chercher tour à tour et les conduit sur le parking d’un hypermarché. Les enfants sortent du véhicule, la femme ouvre le coffre pour en extraire un gros sac poubelle. Ils entrent alors tous les trois précipitamment dans le magasin.

Mademoiselle Kiki et les Montparnos de Amélie Harrault (France)
14 min / animation
César 2014 du Meilleur film d’animation (Court Métrage)

«Kiki de Montparnasse» était la muse infatigable des grands peintres avant-gardistes du début du XXe siècle. Témoin incontestable d’un Montparnasse flamboyant, elle s’émancipera de son statut de simple modèle et deviendra reine de la nuit, peintre, dessinatrice de presse, écrivain et chanteuse de cabaret.

Room 8 de James W. Griffiths (Royaume-Uni)
7 min / fiction
BAFTA 2014 du Meilleur Court Métrage

Jeté dans une cellule auprès d’un codétenu étrange et réservé, un prisonnier fait une découverte stupéfiante qui le pousse à tenter une évasion. Mais une surprise malveillante révèle les secrets de la cellule.

Whale Valley (Hvalfjörour) de Guðmundur Arnar Guðmundsson (Islande)
15 min / fiction
Edda 2014 du Meilleur Court Métrage

Deux frères vivant avec leurs parents dans un fjord reculé entretiennent une relation étroite. À travers le regard du plus jeune, nous pénétrons dans leur univers quotidien jusqu’à un voyage qui marquera un tournant décisif pour eux deux.

On Suffocation de Jenifer Malmqvist (Suède)
7 min / fiction
Guldbagge 2014 du Meilleur Court Métrage

Sept minutes sans dialogue pour décrire la supériorité d’un système qui assujettit le libre arbitre et la volonté. On Suffocation est aussi une histoire d’amour.

Noah de Patrick Cederberg et Walter Woodman (Canada)
17 min / fiction
CANADIAN SCREEN AWARD 2014 du Meilleur Court Métrage de Fiction

Noah décrit la dégradation rapide de la relation amoureuse entre Noah, personnage éponyme, et sa copine, au fil de cette fascinante étude des comportements (et de l’amour) à l’ère numérique. Une histoire qui se déroule intégralement sur l’écran d’ordinateur d’un adolescent.

Mr Hublot de Laurent Witz (Luxembourg/Etats-Unis)
12 min / animation
FILMPRAIS & OSCAR 2014 du Meilleur Curt Métrage d’animation

Mr Hublot est un vieux garçon bourré de manies et de tocs, dont l’univers est composé d’éléments mécaniques. Il ne sort jamais de chez lui car il est effrayé par le monde extérieur. L’arrivée d’un chien robot va chambouler les habitudes de Mr Hublot, contraint et forcé de faire vie commune avec ce nouveau compagnon très envahissant.

Welkom de Pablo Munoz Gomez (Belgique)
17 min / fiction
MAGRITTE 2014 du Meilleur Court Métrage

Jorge aime son père. Son père aime une poule. Jorge n’aime pas la poule, il veut la mettre dans un poulailler. Avant de construire ce poulailler, Jorge doit se procurer un permis de bâtir. Mais difficile d’obtenir quelque chose quand son jardin est en Flandre et qu’on ne parle pas le flamand.

Vous pourrez prendre part à l’événement jeudi le 5 juin à 19 h 15 et dimanche le 8 juin à 13 h. Le prix d’entrée habituel est applicable.

Partager cette publication