« Si vous voulez changer le monde, donnez-vous un pays »

Par Laurence Richard

Voilà le message lancé à la jeunesse par un Paul Piché, toujours aussi engagé, au début de son spectacle commémorant 40 ans de carrière. Le samedi 20 mai, au Centre Vidéotron à Québec, Piché célébrait ses « 40 printemps » en grand avec les artistes invités Safia Nolin, les Trois Accords, Vincent Vallières et Koriass.

Paul Piché : un grand de la musique québécoise. Une heure avant le spectacle, il y a déjà une foule impatiente d’aller prendre place, les attentes sont hautes. On parle d’un spectacle aux allures de Saint-Jean-Baptiste. Excités, mon ami et moi joignons la fête, remarquant au passage que nous baissons la moyenne d’âge, la majorité du public étant composé de têtes grises.

Le spectacle commence. Piché chante quelques chansons et il est évident qu’une partie du public est conquis d’avance, car, dès la troisième chanson, Y’a pas grand-chose dans le ciel à soir, Piché a droit à une ovation.

Un bon départ, mais où sont les artistes invités? Vient enfin Vincent Vallières, qui se joint au spectacle le temps d’une chanson, avant de disparaitre pour ne revenir qu’à la fin. Puis Koriass apparait pour une seule chanson. Déception. Ces artistes, invités pour attirer une nouvelle génération, sont peu présents.

Les chansons sont bonnes, j’en reconnais quelques-unes, mais j’attends Mon Joe tout au long de la première partie. C’est l’entracte. Un Redbull plus tard, Safia Nolin lance la deuxième partie du spectacle le temps d’une seule chanson, encore une fois. Puis vient Léna, 8 ans, la fille de Piché, qui nous chante La vie en rose avec une petite voix adorable.

Les Trois accords embarquent et les gens se lèvent pour bouger. Ça swing dans la salle! On assiste ensuite aux grands talents des musiciens qui accompagnent Paul Piché. Le guitariste et le bassiste, Haworth et Légaré, lui sont fidèles depuis les tout débuts. Impressionnant!

La deuxième partie du spectacle est plus intéressante avec plusieurs succès qui s’enchainent. Vient ensuite la fin du spectacle. La meilleure chanson de Piché, selon moi, Mon Joe, n’a pas encore été chantée... Mais il la gardait pour la fin! Tous les artistes se sont joints sur scène pour une finale des plus joyeuses.

La performance de Paul Piché m’a laissée mitigée. Je ne fais pas partie de son public depuis longtemps conquis. Mes attentes étaient hautes et je ne trouvais pas drôles ses blagues de performeur décousu : « Ça fait trop longtemps, je ne me rappelle plus des paroles! » Malgré quelques accrochages, la mise en scène décousue et la mauvaise intégration des artistes invités, Paul Piché sait s’entourer de talents extraordinaires et a marqué le Québec avec ses 40 printemps de carrière. Les admirateurs de Piché apprécieront certainement le spectacle.

Après son passage au Centre Bell puis au Centre Vidéotron, Piché continuera sa tournée un peu partout au Québec cet été. Vous pouvez découvrir les prochaines dates à l’adresse suivante : www.paulpiche.net/spectacles.php.


Crédit Photo © page facebook de l'événement

Partager cette publication