Voyager de façon active et écoresponsable

Par Gabrielle Lapierre

Entre vélo, marche, autobus et la bonne vieille voiture, se rendre à l’université peut devenir un vrai casse-tête. Heureusement pour vous, l'Université offre une panoplie de services pour vous faciliter la tâche.

Combien d'entre nous avaient choisi de prendre l'autobus, inclus dans les frais de scolarité de tous les étudiants, avant de le voir chaque matin passer sans s'arrêter, déjà plein à craquer d’autres étudiants au regard fatigué, café à la main, qui vous disent presque « Sorry bro , mais moi, je ne marche pas! »

Le transport actif, un choix écoresponsable

Bien que souvent boudée, par cause de mauvais temps ou simplement par paresse matinale, la marche reste un moyen de transport que chacun d’entre nous devrait privilégier (dans la mesure du possible, bien sûr). Pourquoi? Eh bien, parce que notre jeunesse nous le permet, tout simplement. Pourquoi choisir la sédentarité quand nous pouvons nous mettre un peu en forme simplement en se rendant sur le campus? Être en forme, c’est à la mode en 2015! En plus, la marche est le moyen le plus économique et écoresponsable que vous puissiez choisir. Qu'entendons-nous par écoresponsable? C'est le simple fait de prendre en compte notre impact sur l'environnement lors de nos déplacements.

Difficile de quitter le lit?

Toutefois, si comme moi vous êtes un dormeur de ce monde et avez comme objectif de vous lever le plus tard possible tous les matins, la marche n’est pas l’option la plus intéressante. Marcher vingt minutes pour se rendre sur le campus à 8 h du matin? Non merci. Pour revenir, pas de problème par contre!

Saviez-vous qu’il y a des bicyclettes en libre-service au pavillon Multifonctionnel (B5)? Ce service offert par l’université est gratuit. Il suffit de remplir un formulaire et, voilà, vous avez un vélo pour vous déplacer. Si vous possédez déjà un vélo mais êtes réticent à l’utiliser parce que, pédaler la côte Cabana, ça donne chaud, il y a des douches disponibles pour les cyclistes dans quatre pavillons, soit le B1, E2, E5 et A10. En plus de se rendre sur le campus de façon économique et écoresponsable, il n'y a pas de perte de temps pour la douche du matin, et c’est sans compter que l’exercice physique matinal peut parfois remplacer le café et favoriser un mode de vie sain.

Si aucune de ces options ne vous enchante, sachez qu’il y a tout de même un service de placement de covoiturage sur le campus. L'Université, en collaboration avec l'Agence Métropolitaine de Transport (AMT), offre la possibilité aux étudiants d'être mis en contact avec d'autres personnes ayant un horaire compatible pour former une unité de covoiturage. Ce service, totalement gratuit, peut être utile pour ceux d'entre vous qui habitent à plusieurs kilomètres du campus. Pour plus d'informations, vous pouvez visiter le site internet de l'Université dans la section Développement durable.

Autres options?

Si vous aimez les options marginales, il y a toujours les options de transport par planche à roulette, patins et trottinette! Blague à part, ces modes de transports sont de plus en plus en vogue dans les grandes métropoles du monde. Pour l'hiver, il y a toujours les options de ski de fond et de raquette pour ceux qui habite près du Mont Bellevue (et pour ceux assez casse-cou pour monter et descendre la côte Cabana en ski).

Le Campus de l'Université de Sherbrooke est un pionnier en ce qui concerne le transport durable. Le transport actif et écoresponsable devient de plus en plus une préoccupation économique et politique, avec l'augmentation du prix du pétrole, l'apparition de véhicules électriques et les préoccupations environnementales grandissantes. Profitons de cette belle opportunité qu'est la jeunesse pour façonner les coutumes de demain!

Partager cette publication