Voyons, je n’ai pas le temps!

Par Gabrielle Lapierre

 

La vitesse du monde dans lequel nous vivons influence nos choix quotidiens, souvent au détriment de notre bien-être et celui de notre environnement. 

 

Combien de fois avons-nous choisi les options simples et rapides en sachant parfaitement que ces choix ne sont pas les meilleurs pour notre bien-être? Au Québec, le temps est considéré comme un bien précieux à ne pas gaspiller. Il faut toujours aller plus vite, être plus productif et mieux gérer son temps.

 

Les lunchs

Ce sentiment de manque de temps et le besoin de se sentir efficace, productif et important affectent aussi nos décisions en matière de conservation de l’environnement. Il suffit de regarder le contenu d’une boîte à lunch préparée à la hâte: produits emballés, plats surgelés et généralement trop de produits caloriques, bourrés de produits chimiques et peu énergétiques. Vous savez probablement déjà que ces types d’aliments sont mauvais pour votre santé. De plus, trop souvent, la fabrication de ces aliments sursaturés en sucre et agents de conservations divers a des impacts importants et insoupçonnés sur l’environnement.

 

Le recyclage et le compostage

Le recyclage et le compostage sont des actes bénéfiques pour l’environnement qui sont faciles à réaliser sur le campus. La quantité de bacs disponibles et leur emplacement font en sorte que nous pouvons tous contribuer à créer un environnement presque sans déchets efficacement. Toutefois, le compostage et même parfois le recyclage sont-ils pratiqués dans les domiciles? La plupart des municipalités ont maintenant des bacs de recyclage mis à la disposition des citoyens, ce qui rend facile cette activité. Toutefois, le compostage prend plus de temps à réaliser. Pour plusieurs, composter est une activité compliquée et difficile à réaliser.

Toutefois, nous sommes désormais des professionnels des excuses: «Je n’ai pas eu le temps!», «je ne peux pas me permettre de me faire des casse-croûtes santé, ça prend du temps et ça coûte cher!», «Tout séparer, c’est trop long!», «le temps c’est de l’argent!». Sachez toutefois que, malgré les excuses, le choix que nous faisons en tant qu’individus de négliger nos besoins au profit de l’efficacité et de la performance est néfaste autant pour notre santé que pour le but que nous cherchons désespérément à atteindre: la productivité. Il suffit d’observer les nouvelles méthodes de travail qui sont déjà mises en place dans les entreprises les plus florissantes de la planète (Google, Pixar sont des exemples connus). Prendre son temps pour réfléchir, s’occuper de soi et se détendre augmente la productivité et la santé humaine.

 .

Prendre son temps, bénéfique pour l’environnement

Même si la société exige parfois de notre personne qu’elle soit efficace en tout temps, il faut prendre le temps de s’occuper de soi-même. Prenez le temps de dormir, de jouer, d’apprendre, d’explorer et de trouver ce qui vous tient vraiment à cœur. Prenez le temps d’évaluer ce qui sera réellement meilleur pour vous et ceux que cous aimez à long terme. Voulez-vous vraiment élever vos enfants en les nourrissant au «michelinas» et aux soupes minutes? Est-ce que vous êtes totalement satisfaits lorsque vous jetez toutes les matières dans une même poubelle, ou est-ce plus valorisant de les séparer? Préférez-vous le goût de la pomme bio? Les tissus équitables sont-ils plus confortables? Ce n’est qu’en vous rappelant ce qui est bon pour vous que vous réussirez à faire des choix éclairés dans toutes les facettes de votre vie!


© Sonja Langford Via Unsplash

Partager cette publication