Crédit: UdeS

 

C’est sous un ciel radieux, le 16septembre dernier, que s’est déroulée la première séance de yoga collective de la session. L’événement a eu lieu de 12 h 15 à 13h dans le stade extérieur de lUniversité de SherbrookeL’activité a vite trouvé preneurs, car les 250places disponibles ont été rapidement comblées par de nombreux yoguistes qui s’y sont dirigés, tapis sous le bras.  

 Par Martine Dallaire

 

Malgré le nombre important de participants, les adeptes ont pu pratiquer leur sport favori dans le respect des nouvelles normes sanitaires. L’accès aux douches et aux vestiaires n’était cependant pas autorisé, compte tenu des nouvelles capacités d’accueil sur l’heure du dîner. Cette période achalandée et généralement occupée par des usagers réguliers du Centre sportif. La séance comportait trois segments, soit la courte méditation, la série de postures énergiques (de type hatha yoga) et le retour au calme. Cette activité a également été intégrée sur le Campus de Longueuil.  

 

Des avantages au-delà de la simple activité physique 

En plus de permettre la pratique d’une activité sportive, c’était l’occasion pour les personnes présentes de s’offrir un moment de zénitude et de vitalité dans l’effervescence de la présente rentrée, que l’on qualifierait d’extraordinaire dans sa forme. Le yoga permet de s’accorder un moment pour soi, sans comparaison ni performance. L’engouement suscité par les sports de plein air a eu des répercussions jusque dans la pratique de cette activité. C’espourquoi on retrouve de plus en plus de groupes s’adonnant dans des aires extérieuresPlusieurs clubs privés de la région s’y adonnent dans des paysages pittoresques, si on souhaite explorer un peu plus loin 

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *