Par Daryann Lacombe

L’Épicerie Verte est un projet tout nouveau et toujours en cours de développement sur le campus principal de l’Université de Sherbrooke (UdeS). C’est un endroit où les étudiants pourront s’approvisionner d’aliments locaux, biologiques, et éthiques en vrac, en plus d’être une épicerie zéro déchet à proximité pour initier les étudiants à ce type de consommation.

Depuis avril dernier, Dania Paradis-Bouffard et Alexandre Michel, tous deux étudiants au deuxième cycle à l’École de politique appliquée (ÉPA) travaillent sur ce projet. Lors d’une discussion entre amis, Dania et Alexandre se questionnaient à savoir pourquoi ce service n’était pas déjà offert à l’Université de Sherbrooke. À l’aide de différents sondages partagés sur les pages Facebook de la communauté étudiante, ils ont pu constater un intérêt de la part des membres. Ne sachant pas trop par où commencer, ils ont pu s’inspirer « d’un kit de mobilisation » créé à l’Université de Montréal par des étudiants qui eux-mêmes avaient tenté l’expérience. Actuellement, l’organisme à but non lucratif est toujours en phase de conceptualisation. L’équipe s’est toutefois agrandie, elle regroupe maintenant cinq étudiants et étudiantes de différents cheminements qui ont tous et toutes à cœur l’environnement.

Une vision plus saine de l’alimentation

En plus d’être une initiative écologique, l’une des missions que s’est données le groupe est de sensibiliser la société à de meilleures habitudes alimentaires.

« Dès le départ, il était clair pour nous que nous voulions non seulement offrir une épicerie en vrac, mais aussi, et surtout, sensibiliser les gens à adopter de meilleures habitudes alimentaires. C’est aussi ça l’Épicerie Verte ». — Alexandre Michel, co-fondateur de l’Épicerie Verte

Ce projet novateur s’avère un grand défi, puisqu’une étude de marché de la communauté étudiante a démontré que la majorité des étudiants ne font pas leur épicerie en vrac. Il faut toutefois dire qu’actuellement à Sherbrooke, afin d’avoir une épicerie zéro déchet remplie de produits locaux, il faut se rendre au Silo, qui est quelque peu éloigné du campus. Cependant, il ne fait aucun doute qu’avoir une épicerie zéro déchet à proximité encouragerait ce type d’achat écoresponsable.

Relever les défis

En ce moment, l’équipe de l’Épicerie Verte reçoit des conseils et du coaching de la part d’Enactus, un groupe d’entrepreneuriat de l’Université, mais comme avec tout projet étudiant, les membres de l’équipe font face à plusieurs défis. Entre autres, le besoin de subventions, de bénévoles et le besoin d’un local à même le campus rendent la tâche plus difficile. Malgré tout, ils sont optimistes face à ces défis sachant que leur projet en est un qui rassemble la collectivité. Si tu as de l’intérêt pour le projet, tu peux rejoindre ou contacter l’équipe via sa page Facebook.

L’horizon

Toujours en progression, l’équipe de l’Épicerie Verte souhaiterait pouvoir offrir, dès l’automne 2022, un service complet et à proximité pour l’ensemble de la population étudiante du campus principal. Collaborer avec l’Épicerie Verte, c’est participer à rendre notre université toujours une peu plus verte et en faire un lieu où il fait bon vivre.


Source photo @ Facebook – Épicerie verte

Partager cette publication