Par Elizabeth Cazeault

Les Objectifs du développement durable (ODD), adoptés par l’ONU en 2015, permettent de cibler des actions concrètes à réaliser d’ici 2030 pour améliorer la situation planétaire. Récemment, une délégation de l’ONU est venue prendre le pouls des actions posées à l’Université de Sherbrooke. L’UdeS a donc présenté son Plan du développement durable 2018-2022 qui permet d’agir au quotidien dans sept grandes orientations.

Parmi ces orientations, on retrouve la Stratégie de mobilité durable. L’UdeS agit concrètement en développement durable, entre autres, en offrant un service de transport en commun à faible coût, une flotte de vélo en libre-service et en travaillant de concert avec la Déraille pour que les membres de la communauté universitaire puissent réparer leur vélo.

Des actions concrètes et bénéfiques

Judith Beaudoin, conseillère en mobilité durable au Service à la mobilité, sécurité et prévention, nous explique la situation. « Nous sommes très conscients qu’il n’existe pas de solution unique afin de se défaire de notre dépendance aux énergies fossiles dans une optique de transport. Avec la stratégie de mobilité durable, c’est une panoplie d’outils que nous déployons afin d’offrir des alternatives attrayantes et viables aux membres de notre communauté. De l’autopartage au transport actif en passant par l’électrification des transports, nous agissons localement pour avoir un impact global dans les changements de comportement. »

Une autre orientation se traduit par la Stratégie de gestion des matières résiduelles. L’Université se positionne pour la réduction, la réutilisation et le recyclage des matières résiduelles avant de les disposer à l’élimination. De ce fait, l’ensemble de la communauté universitaire peut acheter des articles de seconde main sur la plateforme Badibus ou bien aller porter son verre dans le conteneur prévu à cet effet, à côté du Centre Sportif. Également, l’UdeS a débuté un projet de valorisation des équipements de protection individuelle (EPI) afin de diminuer localement l’impact environnemental de la pandémie. Ainsi, en déposant votre masque dans les barils bleus prévus à cet effet, vous posez une action simple en accord avec la Stratégie de gestion des matières résiduelles!

Polliniser, aménager et protéger

Finalement, la Stratégie d’aménagement des espaces verts permet notamment l’instauration de jardins nourriciers, la plantation d’arbres et la protection des pollinisateurs. L’Université travaille avec Ruche Campus pour mener à bien de nombreux projets en conservation pour la sauvegarde des pollinisateurs. Grâce à cela, l’UdeS est devenue le premier établissement d’enseignement francophone au Québec à être certifié Campus ami des abeilles (Bee City Campus).

L’Université de Sherbrooke souhaite poursuivre ses démarches et travaille donc présentement sur le Plan du développement durable 2023-2025. Tous les membres de la communauté universitaire peuvent participer aux projets en développement durable du campus. En luttant contre le gaspillage alimentaire en prenant des aliments au FreeGo et en choisissant le transport actif, vous agissez concrètement en développement durable. Sinon, vous pouvez venir au Marché public de l’UdeS et à la Foire de la mobilité qui auront lieu en septembre!

 

À lire aussi : Fier d’être vert : l’UdeS remporte deux prix prestigieux en matière de développement durable


Crédit photo @ Laurie Jeanne Beaudoin

Partager cette publication