Par Béatrice Palin  

Quand deux sœurs décident de se lancer en affaires, tout peut arriver. Ajoutez à cela une touche de magie, et vous avez là une recette gagnante. De l’esprit de deux Sherbrookoises est née Midnight Monsters, une compagnie de cosmétiques à la philosophie féministe et à saveur ésotérique. 

Samanta et Tanya Goulet sont deux sœurs natives de Compton. Elles ont grandi en développant une excellente relation, ce que bien des frères et sœurs leur envient sûrementPoussées par le désir de travailler à leur compte, cette relation s’est transformée en partenariat d’affaires à l’âge adulte. Les deux femmes ont décidé d’essayer de faire une différence dans ce monde dirigé d’une main de fer par le patriarcat. 

Leur parcours professionnel est somme toute typiqueTanya a fait une formation en soin de la peau après un cours préuniversitaire en sciences de la nature, ainsi qu’une formation en soin esthétique des mains et des pieds. Elle est esthéticienne de profession.  

Samanta, quant à elle, a un parcours plus éclectique. Elle a fait un cours préuniversitaire en théâtre et un baccalauréat en études littéraires au profil création.  

Les deux se complètent donc parfaitement quand vient le temps de lancer une compagnie de cosmétiques. Tanya formule les produits et Samanta produit le marketing. «Le yin et le yang», comme elles disent. 

L’idée est partie du nom. Elles y ont ensuite greffé des choses qui les passionnent. Sorcières pratiquantes, elles trouvaient important que leur gamme de produits et philosophie d’entreprise respectent les valeurs de respect de la nature et de féminisme.  

Quelle est votre philosophie dentreprise et doù vous vient-elle? 

Samanta : On veut sensibiliser les jeunes fxlles, jeunes fxmmes et fxmmes à l’importance de s’écouter et de se respecter. On veut que la fxmme puisse exprimer sa féminité sous n’importe quelle forme, qu’elle se réapproprie sa voix et son corps.  

En grandissant, on a eu beaucoup de difficulté à trouver notre place et notre identité, souvent par impression de ne pas «fitter» dans le moule, de ne pas répondre aux critères/attentes que la société se fait d’une femme. Jusqu’au moment où on s’est rendu compte que l’entièreté de notre personne est «femme». Être une femme, ce n’est pas répondre à des critères sur une liste.  

Doù vous est venue lidée du branding 

Tanya : Sam avait l’idée de partir une entreprise et elle avait le nom (haha)À partir de là, on y est allées avec des choses qui nous passionnent. Pour nous, la sorcière représente une femme forte, intelligente, elle est pour nous l’image même du féminisme. Elle représente aussi la marge, celle qui n’est pas coincée dans le moule, qui peut parfois être terrifiante parce qu’elle est inconnue, mais qui s’accepte entièrement, sans honte. C’est vraiment cette image qui nous a inspirées. 

Le nom Midnight Monsters représente cette image de monstre que la femme a souvent portée à tort. Il représente aussi l’idée de l’heure à laquelle les rituels de sorcellerie ont lieu, dans l’imaginaire collectif. Et aussi la transformation qui s’opère à minuit, le passage d’un jour à un autre et aussi le passage de la femme au «monstre».  

Êtes-vous pratiquantes de sorcellerie, et si oui, comment cela influence-t-il votre processus créatif?  

Samanta : Oui!! Ce qui nous influence le plus, c’est la base de travailler en harmonie avec la nature, de faire le bien et les valeurs d’inclusion (le sisterhood). Cela nous permet d’aller chercher notre équilibre 

Il y a un équilibre entre la noirceur et la lumière, l’un ne peut être sans l’autre, il faut embrasser all of our darkness and all of our light, et s’en servir ensuite pour accomplir des choses positives.  

Comment en êtesvous venues à la gamme de produits 

TanyaJ’ai un préuniversitaire en sciences naturelles profil santé et une formation en soins de la peau. En chemin, j’ai changé d’orientation de carrière et avec les expériences de travail, j’ai réalisé que c’est la cosmétologie qui me passionnait. 

Crédit photo : Beatrice Palin

Samanta: Je me suis rendu compte que j’achète des produits cosmétiques en faisant confiance aveuglément aux compagnies, mais est-ce que le produit va vraiment faire ce qu’il promet? Est-ce que les ingrédients sont vraiment bons pour ma peau? Souvent, la réponse est non, alors j’ai décidé de créer une gamme en laquelle les gens peuvent avoir confiance.  

Le but n’est pas de faire l’argent sur le dos des consommatrices, le but est d’aider la consommatrice à atteindre son plein potentiel avec des produits pour elle.  

Jai cru comprendre sur votre site que vous alliez produire une nouvelle collection chaque mois?  

Samanta : Effectivement, nous souhaitons sortir une nouvelle collection à tous les 13 du mois. Le chiffre13 représente la superstition, qui rappelle un peu cette image effrayante de la sorcière.  

On s’est inspirées des boîtes style FabFitFunBoxycharmSprezzaboxetc.. On veut que tous les mois, tu puisses renouveler le plaisir et la surprise, mais sans devoir t’abonner et sans que ça coûte un bras. On priorise la qualité plutôt que la quantité. On veut que les clientes soient inspirées et non qu’elles surconsomment.  

Doù sourcez-vous vos ingrédients? 

Samanta : On essaie d’aller avec des produits canadiens et québécois le plus possible, bio et réutilisables/recyclables et recyclés. Quel genre de sorcière serions-nous si on ne prenait pas soin de la nature?  

On veut aussi faire affaire avec des artisanes d’iciDans la collection Lilith, on a fait affaire avec Création Lunaire, qui est aussi une nouvelle entreprise québécoise. 

Et les produits dans tout cela? 

Le Collectif ne pouvait s’empêcher d’essayer les produits de la collection en cours : Lilith. Les produits sont au reflet de cette figure féminine mythique et symbole de force de la religion juive. Le rouge domine avec un brillant à lèvres discret, hydratant et légèrement teinté et un chouchou en satin pour les cheveux. L’exfoliant pour les lèvres est à saveur de framboise, tout comme le brillant à lèvre et est tout à fait délicieux. L’exfoliant pour les mains est un sauveur en ces temps où règne le Purell. 10/10 pour cette collection d’avril.  

Vous pouvez découvrir les nouvelles collections mensuelles sur leur site Web et suivre les créations littéraires, photographiques et sur toile de Samanta sur sa page Facebook Angoisse Anonyme.


Crédit photo @ Béatrice Palin

À lire aussi

Luna Corvus : vivre d’art et de magie

« J’entreprends donc je suis »

Partager cette publication