Par Josiane Demers

Malgré la rentrée, votre rédactrice en chef avait besoin d’un petit temps de pause. C’est moi, ça. J’ai donc décidé, ayant peu de cours et des professeurs accommodants, d’aller passer un petit deux semaines aux paradis québécois : les Îles-de-la-Madeleine.

Je me suis dit que je pouvais vous faire rêver un peu en attendant vos prochaines vacances. Avec seulement une journée de pluie, c’est au soleil et accompagnée du traditionnel vent des Îles que j’ai pu faire des randonnées, du fatbike sur la plage, du paddleboard, du yoga, la cueillette de chanterelles et aller prendre des petits verres en jouant au… BINGO!

Des paysages à couper le souffle

Aux Îles, les randonnées sont multiples et offrent des points de vue magnifiques sur des paysages indescriptibles. N’étant pas montagneux, les sentiers sont accessibles aux gens de toutes conditions physiques. Juste en se promenant en voiture, on peut trouver divers accès. Sinon, marcher sur les plages est un pur bonheur.

Un must, c’est l’île d’Entrée, cette île anglophone d’environ 80 habitants, coupée du reste de l’archipel où l’on retrouve le plus haut sommet de l’endroit. Big Hill, comme on l’appelle, présente des sentiers plutôt faciles, mais offre d’autres options pour les plus espiègles. C’est en bateau qu’on se rend à cet endroit isolé. Si vous êtes chanceux, vous y croiserez peut-être un troupeau de vaches en liberté.

Pour les marcheurs assidus à la recherche de défis, il est possible de traverser les Îles à la marche en empruntant les Sentiers entre vents et marées. Le périple est composé de 13 étapes entre 10 et 28 km, chacune avec des arrêts prévus dans de sympathiques villages.

Passion fatbike

Ma découverte de l’année : le fatbike électrique. Bon OK, ce n’est pas le festival du sport intensif, mais c’est une option qui rend l’activité très accessible. Avec cet engin, il est possible de parcourir de magnifiques plages sans se soucier de la difficulté de pédaler dans le sable.

J’avoue, je suis tombée… comme une belle championne. Lorsque la texture du sable change, il est possible de faire d’élégantes chutes, au grand bonheur de vos amis qui rient derrière. Le sable, c’est mou de toute façon!

Si vous voulez faire du fatbike, mais pas électrique, la location est possible au Parc du Mont-Bellevue et à la base de plein air André Nadeau à Sherbrooke.

Trop de choses à faire

Pour tripper aux Îles, loin des touristes, il faut explorer. Il faut rechercher les noms des commerces et d’autres endroits locaux et les suivre sur leurs médias sociaux. Par exemple, l’auberge de jeunesse Auberge paradis bleu offre une panoplie d’activités comme le yoga et des spectacles et ce même si on n’y séjourne pas, moyennant un coût évidemment. Aussi, Cindy Hook propose des aventures de paddleboard dans des endroits à couper le souffle.

Pour relaxer en fin de journée, après l’aventure, rien de mieux qu’une bonne bière. La microbrasserie À l’abri de la tempête vous accueillera dans la convivialité. Pssssst… leurs excellents produits sont disponibles au Vent du Nord à Sherbrooke.

Si vous souhaitez plutôt déguster des cocktails colorés et originaux dans une ambiance décontractée, la Shed Surf Bar fera votre bonheur, sans aucun doute. Ce nouvel endroit ouvert depuis juin 2021 est le fruit de l’imagination de quatre associés, dont un Sherbrookois qui a étudié sur notre campus!


Crédit photo @ Josiane Demers

Partager cette publication